jeudi 24 avril 2014

La boîte en fer blanc

Il y avait celle que ma grand-mère conservait, pour mettre le parmesan, dotée d’un double couvercle, le premier à gros trous et le second hermétique. Cela dit je me demande s’il n’était pas plutôt en aluminium.

Il y avait celle que mon grand-père avait pour ranger tous ses timbres, que j’avais pris le temps de trier un été, espérant secrètement trouver celui qui serait coté des dizaines de milliers de francs dans le guide que j’avais acquis à l’époque. Que nenni, il n’y avait que du tout venant à part peut-être ceux venant d’Allemagne avant la seconde guerre mondiale et qui valait des centaines de milliers de Deutschemark de l’époque, au moment de la grande dépression.

Il y a celle qui contient tous les boutons en vrac, rangée sur l’étagère, dans les toilettes, et qui prend la poussière depuis le temps. C’était celle qu’utilisait sa grand-mère, couturière, pour conserver son stock.

Aujourd’hui les boites sont quasiment toutes en plastique, plus ou moins transparentes, laissant à la vue de tous les trésors qu’elles contiennent. C’est beaucoup moins drôle !

On est assez mesquin avec les morts ; à peine le sont-ils qu’on les enferme dans des boîtes noires, bien fermées, puis dans la terre. On s’en débarrasse. Ou bien on les maquille, on les défigure, on les exposes aux pâles lueurs de l’électricité, on les transforme en les figeant. Il me semble qu’on devrait les exposer au soleil dix minutes, les mener au bord de la mer, s’ils l’ont aimée, leur offrir la terre, en fait, une dernière fois, avant qu’ils ne s’y mêlent à jamais. Mais non, on les punit de leur mort. Au mieux, leur joue-t-on un peu de Bach, de musique religieuse que généralement ils n’aimaient pas.

Françoise Sagan, Le Garde du coeur

Voilà, une boîte en fer blanc, posée ouverte sur un rocher au bord de la mer et basta, cette dispersion au vent ou à la marée m’ira très bien…

mercredi 23 avril 2014

A voix basse

Imaginez quatre personnes marchant de front et discutant de choses et d’autres. Vous vous situez sur un des bords et vous voudriez à tout prix vous retrouver au centre du groupe. Comment faire ? Eh bien c’est très simple. Accélérez un peu pour dépasser les trois autres, puis, une fois cette manœuvre

Lire la suite

mardi 22 avril 2014

Tu ronfles !

Balade à moto du 19 avril 2014

Quand j’ai découvert le titre du jour, j’ai aussitôt pensé à ma baleine, que j’envisage d’appeler Moby, évidemment, voire même mobylette, et finalement, à bien y réfléchir, le ronflement est ce qui se rapproche le plus du bruit qu’elle fait entre deux chlaque de la boîte de vitesse. Deux balades ce

Lire la suite

lundi 21 avril 2014

Les Romanichels

Ils tournent régulièrement dans mon quartier, à l’affut d’un bout de ferraille ou d’une carcasse métallique, ou bien encore à fouiller quelques poubelles à la recherche de vêtements. Deux ou trois mendient devant les différents traiteurs ou magasins du quartier, surtout le samedi et le dimanche,

Lire la suite

dimanche 20 avril 2014

Les timides

L’accalmie fut de courte durée finalement. Les spams affluent de nouveau en masse depuis hier, après quelques semaines passées avec un ou deux spams par jour, me voilà bombardé d’une centaine et plus quotidiennement. Il est probable qu’un réseau de botnet ai été remis en route après avoir été

Lire la suite

- page 1 de 508

Haut de page