mercredi 20 août 2014

Il riait

Il riait, il riait comme j’avais rarement entendu quelqu’un rire, et puis il a pris son couteau et a commencé à l’aiguiser doucement avec son fusil…

J’hésite sur la suite…

Il portait une barbe plutôt fournie, un grand tablier qui avait du connaître des jours meilleurs au dessus d’une chemise à carreaux, un pantalon de velours vert émeraude à grosses côtes et des chaussures de marche qui portaient la patine des longues heures à parcourir la lande environnante — en fait je n’en savais strictement rien, mais c’est comme ça que je me l’imaginais à ce moment.

Et si, pour une prochaine série, j’utilisais chacune des contraintes pour écrire une nouvelle, avec quelques paragraphes tous les matins ?

C’est quand il avait recommencé à rire de bon cœur que je n’avais finalement pas pu résister et j’ai aussitôt senti quelques larmes couler le long de mes joues. J’avais du mal à bouger, assis par terre, adossé au mur râpeux de cette remise.

J’ai envie d’une choucroute, une d’une raclette ; c’est bon la raclette ; ça fait un bail que je n’ai pas mangé une fondue savoyarde !

Ensuite il a branché la scie à ruban, pour débiter les gros morceaux avais-je supposé, goûtant mes larmes du coin de mes lèvres. J’avais la vessie gonflée et j’aurais payé cher pour pouvoir me soulager.

Je me demande quelles sont les images que vous avez en tête, à ce moment du récit, c’est assez amusant comme concept…

Soudain il s’était arrêté, s’était retourné vers moi, et m’avait regardé d’un drôle d’air, comme s’il avait une question à me poser. Puis il s’était ravisé et avait repris sa mise en place.

Vous me dites ?

mardi 19 août 2014

Toi, tu l'entends pas !

CO2 Coignieres

Toi, tu l’entends pas, mais moi oui. Les pneus de ma mobylette chantent. Ils chantent de différentes façons, en fonction de la vitesse, du revêtement, de l’angle pris dans les virages et de leur usure. Ce matin j’ai porté ma machine pour une petite maintenance prévue (changement de liquide de frein

Lire la suite

lundi 18 août 2014

Du matin jusqu’au soir

Space invader

Du matin jusqu’au soir j’ai l’œil qui furète, qui évalue, qui cherche les ombres et la lumière, et je ne compte le nombre de photos que j’ai faites … dans ma tête ! Et vous, les avez-vous vu ?

Lire la suite

dimanche 17 août 2014

Le Rendez-vous

Le « Rendez-vous » est ambigu ! S’agit-il de se rendre quelque part, à un endroit et une heure fixés à l’avance ou bien faut-il rendre les armes et se présenter aux forces armées les plus proches ? Je songe tout d’un coup qu’il devrait y avoir moyen de faire une longue liste d’expressions ambiguës

Lire la suite

samedi 16 août 2014

Avant l’heure

Soir de pluie à Tolbiac

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure, et donc, l’autre soir, quand nous nous sommes dit qu’un petit resto serait agréable après cette trop dure journée de travail harassante et épuisante, j’ai enfilé mon manteau spécial Léon et nous sommes partis là-bas, pas très loin, à

Lire la suite

- page 1 de 533

Haut de page