De la politesse dans les bus

Ce matin nous étions une demi-douzaine à attendre le bus. Celui-ci avait pris pas loin de dix minutes de retard. Il arrive enfin, stoppe devant l'arrêt et nous commençons à monter en validant nos cartes navigo ou nos billets ou en présentant une carte orange au chauffeur qui nous regardait monter. Je lui dis bonjour comme à l'accoutumée, je suis quelqu'un de bien élevé et poli, et me dirige vers le fond du bus où j'aime bien me mettre.

Derrière moi est montée une jeune femme qui s'est rapidement dirigée vers le centre du bus. Habillée d'un tailleur de bonne facture, équipée d'un sac à main et d'un cartable de marque, une jeune femme bien comme il faut aurait pu dire ma grand-mère. Le chauffeur l'a appelée à trois reprises pour lui demander de valider son titre de transport. Un passager qui la suivait, se disant surement que cette dernière ne devait pas avoir compris que le message s'adressait à elle, lui a signalé l'appel. J'ai entendu la jeune femme dire au passager qu'elle ne souhaitait pas répondre au chauffeur et qu'il fallait la laisser tranquille. Le passager a alors repris son chemin vers le fond du bus où je m'étais déjà placé.

Le chauffeur, s'est alors tourné vers la jeune femme qui s'était assise et lui a redemandé de lui présenter ou de valider un titre de transport ou bien alors de quitter le bus séance tenante. Celle-ci lui a alors répondu que ça la faisait chier (je cite ses propres termes) et a tourné sa tête vers l'extérieur. Le chauffeur ne s'est pas démonté et lui a rétorqué que si elle ne se soumettait pas à sa requête, il ne repartirait pas, il déclencherait le signal d'alarme et qu'elle aurait alors à s'expliquer devant les forces de l'ordre de son comportement et de sa grossièreté à son égard. Visiblement la femme a compris qu'elle n'aurait pas gain de cause et à contre-coeur s'est dirigée vers le validateur navigo pour y présenter sa carte. Le signal d'approbation a retenti et le bus a enfin pu repartir.

Pendant le trajet je me suis demandé pourquoi elle avait agi ainsi. Avait-elle décidé de marquer sa désapprobation vis à vis du retard pris par le bus ? Mais visiblement, après l'avoir vu se diriger vers un tabac une fois descendue, elle ne devait pas être tellement en retard. Avait-elle une si haute opinion d'elle-même qu'elle ne voulût point s'abaisser à s'adresser à un simple employé des transports en commun ? Avait-elle passé une mauvaise nuit et en rendait responsable le premier quidam venu ? Avait-elle été éconduite par ce même chauffeur de bus dans d'autres circonstances ?

L'habit ne fait le moine, le tailleur et le sac à main de marque n'implique pas la bonne éducation, la politesse ou la courtoisie. Tout fout le camp, moi je vous le dis, tout fout le camp !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page