Epilepsie criminelle et Criminelle ineptie

Voilà le courrier électronique que je viens de recevoir de la part de la présidente de l'association Epilepsie France :

Bonjour,

L'heure n'est pas à la polémique mais à la réaction. J'invite toutes les personnes épileptiques et leur famille, professionnels ou personnes concernées de loin ou de près à réagir avant la diffusion de la série Commissaire Cordier lundi soir pour les raisons suivantes qui risquent de porter un lourd préjudice aux personnes souffrant d'épilepsie. (voir le résumé du film)

Voici les faits :

Si lundi soir vous ne savez pas quoi faire et bien regardez « commissaire Cordier ». Le film s’annonce extrêmement passionnant et instructif mais aussi parfaitement débile.

Ainsi vous saurez quelles sont les menaces que représentent les épileptiques pour eux-mêmes et pour les autres.

« Juliette Garcin, une jeune neurologue, a été sauvagement assassinée dans son cabinet. Fabrice Fernez, l'un de ses patients, atteint d'une forme sévère d'épilepsie, a été vu en train de fuir la scène du crime, les vêtements tachés de sang. Cordier et ses hommes se lancent aussitôt à sa recherche.

Pourtant, le commissaire est convaincu qu'il ne s'agit pas d'un criminel comme les autres car Fernez représente autant une menace pour lui-même que pour autrui. »

Alors à tous je vous demande de bien vouloir réagir en écrivant à telespec@tf1.fr pour empêcher la diffusion de la série ... C'est possible , si tous nous réagissons.

Agissons et unissons nos forces plutot que de nous disperser.

Amitiés

Laila AHDDAR
Présidente d'Epilepsie-France

Quand on pense au mal de chien qu'on a eu pour faire admettre mon fils à l'école, pour surmonter les peurs et les angoisses du corps enseignant et des parents d'élèves (c'est pas encore gagné d'ailleurs et il faut recommencer tous les ans), pour faire valoir sa place au sein de notre société, je trouve absurde de saborder de telle manière tout ce travail accompli simplement pour une question d'audimat. Quelle idée de mettre en scène l'épilepsie de cette manière, de risquer de porter préjudice au demi-million d'épileptiques qui sont sur notre territoire (pour ne parler que de ceux-là) ?

Alors qu'on commence à faire comprendre à tous que ce n'est pas une maladie honteuse, que ce n'est pas une maladie contagieuse, que c'est une maladie qui rend la vie compliquée, que ce n'est pas l'œuvre du diable, je trouve dangereux d'insinuer une telle relation de cause à effet. Nous sommes beaucoup à œuvrer jour après jour pour normaliser cette maladie, pour la faire prendre en compte de la même manière que les autres. Alors non, pas de ça aujourd'hui, pas de ça tant que ce ne sera pas rentré dans les mœurs, pas de ça tant qu'on diabolisera les épileptiques ![1]


Edition du 13 mars 22h30 : J'ai vu l'épisode et c'est conforme (et même pire) que ce que j'ai entendu dans la bande annonce. Je me suis permis de dire ce que j'en pense sur le répondeur de Jean-Marc Morandini à Europe 1. Il anime une émission quotidienne à 10h30 sur la télé.

Notes

[1] Je n'ai pas encore vu l'épisode et mes propos sont basés sur ce courrier reçu et sur une bande annonce vue ce soir à la télé.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/1965

Haut de page