Le bac

Il y a longtemps, quand j'étais gamin, je passais une partie de mes vacances avec mes grands-parents. Nous allions tous les ans faire du camping en Normandie, sur un petit terrain coincé entre la route et la berge de la Seine. Mes journées étaient alors rythmées par les travaux des champs que j'effectuais en compagnie du fermier qui nous prêtait son terrain et l'observation de tous ces engins flottants qui montaient ou descendaient la Seine au gré des marées[1]

Photo

Parmi tous ces bateaux, il en est un qui me fascinait plus particulièrement : le bac. Le bac qui faisait traverser les voitures, les camions légers, les piétons, les vélos et autres motos. Je passais des heures à observer ses manœuvres lorsqu'il appontait, manœuvre délicate s'il en est ! Et je rêvais du temps où muni de ma belle auto, je pourrais enfin emprunter celui-ci et savourer cette traversée.

Photo

Et bien aujourd'hui, j'ai réalisé ce rêve de gosse, avec un plaisir infini. Pouvoir faire rouler la voiture dans la descente, monter ensuite sur le bac, s'arrêter tout au bout — j'étais le premier dans la file — et couper le contact, et enfin mettre un pied sur le pont. Un régal. Ecouter les moteurs se mettrent en route. Sentir le bac commencer à s'éloigner de la rive, tanguer légèrement au passage d'un remorqueur qui passait par là. Sentir le vent qui souffle sur le visage et atteindre enfin la rive où j'avais passé tant de temps.

Photo

C'est une belle journée.

Notes

[1] Les marées de la manche sont observées jusqu'à Rouen si ce n'est encore plus en amont.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2000

Haut de page