Chili con carne

Hier soir j'ai mangé un chili con carne. Rien de bien passionnant, n'est-ce pas ? Et bien si, c'était au Paris-Carnet du mois de mai et je me suis régalé. J'ai bien mangé donc, et j'ai bu, beaucoup bu, bu les paroles des uns et des autres. J'ai, entre autre, et dans le désordre, extorqué pleins de secrets de fabrication à Olivier[1] (vous connaissez les trois singes ?), écouté une élève[2] et un prof[3] discuter de tutelle d'autorité parentale, appris que Rigoletto c'est mieux pour s'initier à l'opéra que L'Amour des trois oranges et que je ne regrette pas d'aller écouter/voir/apprécier bientôt L'elixir d'amour[4], rigolé en écoutant comment Mr. Boîtes à images[5] a bousculé les fans de Franz Ferdinand.

Quelques photos de guest-stars issues de la galerie que je viens de mettre en ligne :

Samantdi bien encadrée

Samantdi avé l'assent

Garfieldd

Garfieldd himself

Et pour finir une petite vidéo de Samantdi[6] en pleine discussion avec un bel accent du soleil, sur la terrasse où nous avons commencé la soirée (la première agréable de ce printemps) :

Si vous ne souhaitez pas apparaître sur cette galerie de photos ou sur la vidéo, faites-le moi savoir je supprimerai la ou les photos correspondantes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2019

Haut de page