Géo-portail et ses déboires

Où l'on apprend qu'il vaut mieux annoncer les bonnes nouvelles après qu'elles soient arrivées sous peine de les voir se transformer en mauvaises !

Logo Géo-Portail

La saturation d'accès des serveurs de l'IGN lors du lancement de Géo-Portail me fait penser à celle qui est survenue lorsque les anglais ont décidé — il y a quelques années — de mettre en ligne leur stock de photos aériennes prises pendant la seconde guerre mondiale — Il y a un échantillon visible sur leur site.

Victimes de leur succès alors que ce même succès n'est pas encore construit. Curieux tout de même comment l'ouverture annoncée d'un nouveau service peut mettre à plat les serveurs — pas assez nombreux, mais ils y travaillent. Peut-on en conclure qu'il ne vaut mieux ne rien dire avant l'ouverture, puis ensuite faire une annonce confidentielle. Cette annonce finira, par le biais du blog à oreille, par faire le tour de la planète (ou du pays) ? Du coup, on observera une montée en charge beaucoup moins stressante pour les serveurs et surtout pour ceux qui en ont la charge !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/3004

Haut de page