Bientôt différents devant la loi ?

Nicolas Sarkozy (ministre de l'Intérieur) a dit ceci[1] :

Je ferai voter un texte dans mon projet de loi sur la prévention de la délinquance qui renverra devant les assises toute personne qui portera atteinte à l'intégrité physique des policiers, des gendarmes ou des sapeurs pompiers.

Ce qui veut dire que nous serons traités différement (je parle des agressés) en fonction de notre profession ? Et pourquoi seulement les policiers, gendarmes ou sapeurs pompiers ? Et pourquoi pas les femmes enceintes, les enfants, les personnes agées, les conducteurs de bus, les piétons, les handicapés, les ... et les ..., tout le monde ?

Un petit rappel de l'article 6 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen (l'emphase est de moi) :

La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Ou alors il y a un truc qui m'échappe !

Notes

[1] Source: Le Monde - Dépêche AFP

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2136

Haut de page