Mes envies de mon gamin

Curieux titre n'est-ce pas ? Non je n'ai pas fait d'erreur. Il fait suite à un billet de Kozlika qui nous raconte comment elle a vaillamment résisté pour respecter le choix de sa fille il y a quelques années.

Parent, un métier, un art, une succession de décisions murement réfléchies, n'est-ce pas ? Et bien non. Ce n'est rien de tout ça. Pour nous ce serait plutôt une succession de questions sans réponses, ou plutôt une succession de questions dont nous cherchons et fabriquons les réponses tous les jours. Pas facile. Bien sûr il y a l'intuition, qui aide, le bon sens qui soutient, et puis il y a surtout nos parents.

Nos parents. Comment faisaient-ils pour nous éduquer ? Vu de nos petits yeux de gamins, ils avaient l'air de savoir, de comprendre, ils étaient sans failles, omniscients ! Puis un jour, vous devenez papa ou maman, et vous comprenez que non. Les maîtres mots sont improvisation, intuition, bon-sens et amour. C'est tout. Il n'y a pas de manuel.

Il grandit, commence à exprimer des envies, forcément ce ne sont pas les vôtres et c'est là qu'il faut parfois se faire violence. Vous avez déjà imaginé un futur pour votre rejeton, forcément, et bien sûr, lui en imagine un autre et c'est à ce moment qu'il faut s'effacer, le laisser assumer ses choix et ne pas lui imposer les vôtres. Vous l'imaginiez prodige au piano, il veut faire de la batterie. Vous l'imaginiez champion de tennis, il veut faire du foot (et vous en avez horreur). Vous l'imaginiez hétéro et il est homo (ou l'inverse). Vous le vouliez premier de sa classe, pour être fier à la remise des prix en fin d'année — comment ça ? Ca n'existe plus ? Misère ! — et il passe son temps à rêver de voyage ou à dessiner sur ses cahiers. Bref, vous avez tout faux.

La plus grande tentation est de lui soumettre vos idées, et, comme l'a si bien écrit Kozlika, votre enfant, parce qu'il vous aime, cherchera à vous faire plaisir, hésitera à choisir entre ses envies et les vôtres. C'est pervers. C'est exactement la définition du mot pervers. Comment voulez-vous qu'il décide entre, vous faire plaisir et abandonner ses envies, et, se faire plaisir et vous faire de la peine ? Et c'est à ce moment précis que l'amour que l'on a pour lui nous fait abandonner la partie. Bien sûr qu'il fera ce qu'il vous voudra[1]. Bien sûr on fera ce qu'on peut pour qu'il évite de trébucher. Bien sûr on sera finalement heureux de le voir heureux. Comment faire autrement ?

C'est comme ça que je fais, c'est comme ça que nous faisons. Et c'est bien.

Notes

[1] Mon clavier a fourché, comme me l'a fait remarquer TiBen dans son commentaire. Lapsus ? Curieux en tout cas.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2174

Haut de page