Brèves de bus

Les portes du bus s'ouvrent et j'entends :

— … il faut que j'y aille, parce que c'est quatre heure et demie, cinq heures ou six heures et là j'ai raté cinq heures !
— Ok, bonne soirée alors.
— Merci, je file, parce que tu comprends, on ne peut pas arriver quand on veut. Ca va sinon ? …

et les portes du bus se sont refermées.

Je me souviens avoir passé le reste de mon trajet jusqu'à la maison à me demander de quoi il pouvait s'agir. C'est curieux ces instantanés de vie que l'on capte de ci de là lorsqu'on est dans les transports en commun. Pendant un moment je me suis dit : Et si je mettais bout à bout ces phrases entendues ?. Seulement ça n'a ni queue ni tête ! Par contre, il y a de quoi commencer à écrire des histoires.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2192

Haut de page