Chacun sa place

Ce que j'ai toujours trouvé curieux dans les transports en communs, c'est la manière que nous avons (je ne déroge pas à cette habitude) de choisir un endroit libre de tout voisins réels ou potentiels plutôt que de remplir les places dans l'ordre du bus ou du wagon. Comme si chacun voulait s'isoler dans sa bulle. On choisit invariablement une banquette libre et quand celle d'en face l'est aussi, c'est encore mieux. Et puis vient le moment où plus aucune place de ce type est disponible et c'est alors amusant d'observer la stratégie choisie par les voyageurs qui entrent dans le véhicule.

Certains hésitent, se dirigent vers une place, puis semblent se raviser, reviennent en arrière pour finalement s'assoir un peu n'importe où. D'autres jettent un coup d'œil furtif et une fois la place choisie ils s'y rendent d'un pas ferme et rapide, surement pour ne pas se faire bruler la politesse par un de leurs congénères. Il y a aussi ceux qui sont à plusieurs et qui vont venir occuper tout l'espace des trois ou quatre places disponible mettant ainsi l'occupant déjà installé dans une position d'assiégé. Il y a aussi les grands timides, qui, pour ne pas déranger ceux qui sont installés, vont se résoudre à utiliser un des strapontins disponibles à côtés des sorties, ou bien encore rester debout s'ils se trouvent dans un bus.

Curieux aussi est le manège qui se déroule parfois à une station lorsqu'une ou plusieurs places se libèrent. On voit alors certains changer de place pour se mettre dans le sens de la marche ou profiter de la fenêtre, quand ce n'est pas les deux. On en voit aussi qui hésitent et qui se ravisent pour on ne sait quelle raison. Et puis il y a les stoïques qui ne changeront de place pour rien au monde, même s'ils se retrouvent dans les courants d'air glacés à chaque arrêt. Ils se sont approprié leur place et ils n'en bougeront pas !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2232

Haut de page