Mon histoire

Depuis quelques jours, sur une initiative de Kozlika, plusieurs blogueurs ont décidé de publier en commun des billets relatant des épisodes marquants de leurs histoires personnelles, année après année, depuis leurs naissances. J'ai eu envie d'y participer et tout naturellement j'ai commencé à réfléchir à ce que je pourrais raconter. Et bien à ce jour je n'en ai encore pas la moindre idée et pour plusieurs raisons.

La première est que ce blog que vous êtes en train de lire l'est également par des gens proches et que la publication de parties de mon histoire revient parfois (si ce n'est plus) à en publier une partie des leurs et ça je ne suis pas sûr d'avoir leurs consentements. Je lisais récemment un commentaire de LeChieur sur un billet de Xave qui disait entre autre ceci (et que je trouvais très juste) :

... Quant à la frontière de l'impudeur, t'inquiète pas, elle te barrera le chemin toute seule comme une grande, si d'aventure tu t'en approchais d'un peu trop près. ...

C'est vrai, à condition bien sûr de tenir compte de la barrière de ceux qu'on implique dans son écriture et ça devient beaucoup moins évident. Quelles seront leurs réactions a postériori — parce qu'il est hors de question que je leur demande la permission avant de le faire ? Comment savoir ce qu'il sont prêt à voir déballer publiquement ? Quand à parler (ou à faire parler) ceux qui ne sont plus ? J'ai des scrupules à le faire car ce que j'écrirais alors ne pourrait être contredit, critiqué ou approuvé.

La deuxième raison est plus personnelle et tient à ma mémoire, ou plutôt à mon absence de mémoire. Mon passé est quasiment absent, à part quelques flashs, par ci par là. Je n'ai en tête que quelques instantanés très fugaces. Mais surement pas assez pour en ressortir un par an. D'ailleurs je suis admiratif de ceux qui arrivent à parler de leur prime enfance, probablement parce que leur histoire leur a été racontée par leurs parents. Où sont passées mes vingt premières années ? Je n'ai pas non plus la mémoire des dates et la mémoire des noms, ce qui est souvent embarrassant et paradoxalement je suis capable de réciter quasiment mot pour mot une conversation tenue avec quelqu'un il y a quelques années !

La troisième et dernière raison concerne les années plus récentes, pour lesquelles je ne suis pas sûr de vouloir en retracer les évènements douloureux qui les ont marqué. Pas encore et peut-être pas sur ce blog, je n'ai pas encore décidé.

Je prendrai peut-être le chemin en route, un jour !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2248

Haut de page