Le club des vieux cons - Février 2007

Une soirée qui servait à la fois de rendez-vous pour Vous reprendrez bien un peu de Paris-carnet et pour le club des vieux cons dont la fonction est (normalement) de tester des endroits susceptibles de convenir pour de futurs Paris-Carnet.

Hier soir, donc, rendez-vous était pris pour l'Assassin, un bar-restaurant du côté de belleville (je crois) tenu par un blogueur (il s'agit d'Hadrien) et qui nous a accueilli dans son établissement. Que dire ? Si on reprend le cahier des charges du club, qui est celui-ci :

  1. lieu central,
  2. salle permettant de bouger, de rester debout, d’éviter d’être trop statique,
  3. salle bien ventilée,
  4. tarifs raisonnables,
  5. restauration légère (si possible),
  6. Guinness (si possible).

Pour le lieu central, de toute façon, il y en aura toujours pour dire que c'est trop loin, mal desservi (pourtant juste à côté du métro), que le quartier est pas top, ou qu'il l'est trop, enfin bref, ce n'est pas le critère le plus important.

La salle de l'Assassin

La salle de l'Assassin, février 2007 (clic pour zoomer).

La salle est plus petite que le O'Cantina qui nous accueille normalement, mais en ce moment, les Paris-Carnet drainent un peu moins de monde que d'habitude et l'Assassin convient assez bien, pour autant que l'on puisse réserver la quasi totalité de l'endroit. Quand à la ventilation, le nombre de fumeurs n'était pas suffisant pour qu'on sente une quelconque gêne. A vérifier en situation réelle. En attendant, c'est bien chauffé ! Je dis ça à destination des frisquets et j'en connais ! Oui oui vous là-bas, au fond, près du radiateur …

Le bar de l'Assassin

Le bar de l'Assassin, février 2007 (clic pour zoomer).

Côté restauration et boisson, j'ai trouvé ça raisonnable, au moins autant que le O'Cantina. J'ai diner d'un ragout de bœuf à la Guinness, un régal préparé par le chef irlandais, arrosé de … Guinness (aux ultra-sons), puis d'un fromage blanc accompagné de miel et de coulis de framboise et j'ai fini avec un Coca. Tout ça m'a coûté environ 20 euros. Pas plus cher qu'ailleurs et de bonne qualité. Ah oui, tant que j'y pense, étant un gros consommateur de pain, j'ai apprécié d'être régulièrement approvisionné sans avoir à le demander !

Que dire de plus, à part que si vous avez besoin, il y a une borne Wifi disponible gratuitement, que le patron a l'air bien organisé pour gérer les commandes et les réglements qui suivront, que l'endroit est plutôt agréable, plus que le quartier à mon avis. Pour un petit nombre c'était très bien, maintenant c'est à tester en grandeur réelle !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2274

Haut de page