L'expérience Vista - Phase 1

Écran de démarrage de Vista

J'ai reçu hier mon nouveau portable — enfin, c'est celui du boulot — avec le tout nouveau Windows Vista dans son édition Familiale Premium pré-installée. J'ouvre le carton, je branche, je démarre, j'attends, un peu, beaucoup et enfin je vois pour la première fois le bureau de Vista sur l'écran.

C'est, comment dire, coloré. Ma configuration est assez musclée — d'après le vérificateur de performance — pour permettre tous les effets visuels prévus (transparence, vignettes de prévisualisation, 3D pour l'affichage des différentes applications ouvertes, …). C'est joli, ça change un peu de Windows XP, mais ça finit par lasser si on veut un environnement de production sans fioritures.

Je m'occupe ensuite de mettre à jour l'ensemble via internet après m'être empressé de supprimer la suite Norton Internet Security que j'ai toujours trouvé trop gourmande en ressource pour les bénéfices apportés. Je l'ai remplacé par un antivirus Avast en attendant de trouver mieux. J'installe ensuite la version 2007 de la suite Office et je la teste un peu sur une petite application Access en cours de développement. Et bien le premier constat après une demi-heure : je suis perdu ! Et pourtant Access je connais, je connais très bien, pour l'avoir torturé et poussé dans ses derniers retranchements jusqu'à la version 2003 ! Je ne désespère pas trouver un moyen de revenir à l'interface classique, parce que les nouvelles barres d'outils me déroutent fortement. C'est peut-être une question d'habitude. On verra au fur et à mesure.

Je reviens ensuite à Vista pour voir un peu ce qu'il permet et je commence à vouloir tout naturellement me connecter sur mes serveurs Mac présents sur le réseau local. Et bien pas moyen de réussir une connexion ! Cet andouille — jusqu'à preuve du contraire — se croit obligé de faire précéder le login par le nom de la machine et du coup l'authentification échoue ! J'ai beau supprimer la mention, il ne veut rien savoir. Du coup je suis obligé de passer par une connexion FTP pour réussir un accès. Il va falloir que je cherche pourquoi le samba[1] ne veut pas travailler de concert avec Vista.

Par curiosité j'ai ensuite essayé Adobe Photoshop Element 5.0. Je dis bien essayé car le produit n'est pas compatible avec Vista, pas encore compatible devrais-je dire, dixit la page web d'Adobe. Il va falloir attendre une hypothétique mise à jour pour pouvoir l'utiliser. Je voudrais bien qu'on m'explique pourquoi Sony offre des produits incompatibles avec le système d'exploitation installé ! Encore un mystère insoluble du marketing.

J'arrête là avant de dire trop de bêtises, mais je ne vous quitterai pas avant de vous dire que Vista offre en standard la possibilité de réduire la taille d'une partition ce que je me suis empressé de faire pour loger sur les 50 Go libérés une distribution Ubuntu toute propre. Comme si ils — je veux parler des messieurs de Microsoft — avaient pressenti ce que quelqu'uns, voire beaucoup, allaient faire rapidement ! Vive le dual-boot \\o/

PS : Je préfère préciser ici, avant qu'une tentative de troll se manifeste dans les commentaires, que cet article est très subjectif et que son propos n'est pas de juger Vista, uniquement de rapporter mon expérience très subjective avec ce nouvel[2] environnement.

Notes

[1] Serveur de fichier à la mode windows livré avec Mac OS X.

[2] Pas si nouveau que ça d'ailleurs, j'ai retrouvé pas mal de choses déjà vues avec XP et simplement redécorées.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2281

Haut de page