Branché (dé-)

Encore une histoire de transports en communs vécue il y a quelques jours.

C'était donc un soir alors que je rentrais à la maison. Je me trouvais dans le fond du bus, particulièrement bien rempli pour une fois. C'était un bus aménagé avec une banquette semi-circulaire au fond, faisant face à deux double-sièges. La quasi-totalité des places était occupée et nous étions environ une dizaine à vaquer à nos occupations favorites : lecture, observation intensive des drôles de petits personnages qui bougent au delà des vitres du bus, expérimentation frénétique du dernier gadget présent sur un téléphone mobile dernier cri, attente résignée de l'arrêt attendu, etc, etc.

À peu près à mi-chemin, nous avons soudain entendu une musique retentir assez fortement. Elle venait visiblement — c'est fort pour du son, non ? — de l'endroit où était installé un homme, pas très agé, je dirais la trentaine quoiqu'il fut plutôt difficile d'en juger. Ce monsieur avait deux écouteurs solidement enfoncés dans les oreilles et écoutait la musique de façon plutôt inspirée en battant le rythme de ses mains sur ses cuisses. Bien sûr, avec le vacarme, tout le monde a commencé à le regarder et à le dévisager en se demandant probablement quand cela cesserait. Et bien sûr, il a passé pas loin d'une minute à se demander pourquoi tout le monde agissait comme ça !

Ce n'est que lorsqu'il s'est aperçu que ses écouteurs étaient débranchés que le rouge lui est monté aux joues et qu'il a soudain paru très confus, et c'est très fébrilement qu'il a mis un terme à notre calvaire. J'ai toujours eu un peu de mal avec le trash-metal après une grosse journée de boulot ! Comment pouvait-il s'imaginer le défaut, tellement il devait être persuadé d'être le seul à écouter sa musique d'outre-diable délicatement transférée sur ses tympans, sans passer par la case j'en fait profiter la planète !

A vous les studios pour la page de pub …

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2288

Haut de page