Expérience Vista - Phase 4

Écran de démarrage de Vista et de Ubuntu mêlés

J'ai installé Linux Ubuntu, la version 6.10 Edgy Eft, sur le portable. J'ai conservé Vista, y-compris son gestionnaire de démarrage. Voilà comment j'ai procédé, ça pourra éventuellement servir à d'autres qui hésitent sur la méthode. Ce n'est peut-être pas la meilleure mais elle a le mérite de fonctionner en touchant le moins possible à Vista.

Avant l'installation j'avais un disque d'environ 190 Go découpé en deux partitions, une d'environ 10 Go pour la restauration du système original (remplace les CD ou DVD d'origine[1]) et une de 180 Go pour le reste, c'est à dire Windows Vista.

J'ai utilisé l'outil fourni par Vista pour redimensionner la deuxième partition afin de récupérer 50 Go pour le futur bébé. Cet outil est accessible via le Panneau de configuration, dans le chapitre Outils d'administration, item Créer et formater des partitions de disque dur. Il suffit ensuite, dans la nouvelle fenêtre, de sélectionner la partition (la 2ème pour moi) et de sélectionner l'option Réduire le volume dans le menu contextuel (clic droit). On adapte les paramètres proposés en fonction des possibilités et des besoins et on lance la réduction. Rien de plus à faire sous Windows, pour l'instant.

Je redémarre le PC avec le CD Linux Ubuntu 6.10 (version desktop) et je démarre l'installation. Au moment de la sélection des partitions, je demande une action manuelle et je crée deux partitions dans l'espace disponible de 50 Go libéré précédemment. Une partition ext3 de 49 Go et une partition swap de 1 Go. J'aurai pu éventuellement séparer la première en deux pour mettre d'une part le système et de l'autre les données[2]. Je n'ai pas plus d'argument pour l'un comme pour l'autre et donc j'ai choisi le ... plus simple ! Ensuite, au moment ou l'installation me demande où installer GRUB (le sélecteur de système d'exploitation), j'ai remplacé ce qu'il proposait par /dev/sda3/ qui représente la partition d'installation de Linux. De cette manière, le MBR spécifique à Windows Vista, et qui contient éventuellement un tatouage EOM, n'est pas écrasé.

L'installation se poursuit et se termine sans encombre jusqu'au redémarrage. Bien sûr, comme le MBR n'a pas été modifié, le démarrage se fait directement avec Windows Vista. Il va falloir maintenant lui expliquer qu'il n'est plus tout seul dans la machine. Comment faire ? Simplement en utilisant un Freeware nommé EasyBCD (version 1.52 à l'heure où je vous parle). Cet outil permet, entre autre, d'ajouter des options de démarrage pour Windows. Il suffit d'ajouter une entrée Linux, en précisant le type Grub, en donnant un nom à l'option, jai choisi Ubuntu pour faire simple, et en précisant le disque et la partition où se trouve Grub. S'il trouve effectivement ce qu'il faut, il va créer un répertoire C:\\NST qui contiendra un fichier nst_grub.mbr. Pensez à sauvegarder la configuration et si nécessaire modifiez les options de démarrage (Système par défaut, ...). Prenez le temps de découvrir cet outil, il peut être extrêmement pratique. Il sait sauvegarder et restaurer le MBR par exemple, ça peut faire gagner du temps un jour où l'autre !

Une fois cette étape effectuée, on redémarre pour découvrir que Windows nous propose dorénavant le choix entre Windows Vista et Ubuntu et que si l'on choisit cette dernière option, on se retrouve avec Grub qui nous offrira les choix classiques de démarrage de Linux. Je choisi l'option standard et je me retrouve avec un beau Linux équipé d'une connection wifi opérationnelle ce qui me permet de faire toutes les mises à jour nécessaires.[3]

En attendant, je suis passé de ça :

franck@franck-desktop:~$ cat /proc/cpuinfo | grep "model name"
model name : AMD Athlon(tm) Processor @ 1.20Ghz

à ça :

franck@franck-ubuntu:~$ cat /proc/cpuinfo | grep "model name"
model name : Intel(R) Core(TM)2 CPU T7200 @ 2.00GHz
model name : Intel(R) Core(TM)2 CPU T7200 @ 2.00GHz

et c'est sensible, surtout que la mémoire est passée elle aussi de 500 Mo à 2 Go !

Voilà c'est tout pour aujourd'hui \\o/


Pour les curieux, voilà la configuration finale de mon disque :

  • (sd0,0) ou sda1 : Partition de restauration (10 Go)
  • (sd0,1) ou sda2 : Partition NTFS Windows Vista (128 Go)[4]
  • (sd0,2) ou sda3 : Partition ext3 Linux Ubuntu 6.10 (49 Go)
  • (sd0,3) ou sda4 : Partition linux-swap (1 Go)

Notes

[1] Que je me suis empressé de regraver, on n'est jamais trop prudent.

[2] La partition de données peut être formatée en FAT32 pour permettre l'échange de fichiers entre Windows et Linux.

[3] J'ai un peu de travail pour optimiser tout ça, entre autre pour la carte graphique. J'y reviendrai plus tard.

[4] Il me semble que la prochaine version de Linux Ubuntu apportera le support complet des partitions NTFS ce qui me permettra un partage facile de fichiers entre Windows et Linux.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2295

Haut de page