Naviguer ou surfer

Naviguer ou surfer, c'est bien, mais comment ? J'ai lu récemment un billet chez Condorcée dans lequel elle se dit déçue par son aggrégateur de flux RSS :

Bon, chuis un peu déçue par les “agrégateurs de flux rss”, qui permettent en principe de lire ses blogues comme on lit son courrier: on ouvre, on clique pour envoyer le facteur chercher le courrier, on lit ses messages. Rapide, sûr, efficace [...]

Tout naturellement je me suis posé des questions sur ma manière de naviguer ou de surfer au fur et à mesure de mes découvertes virtuelles ou réelles — les rencontres effectuées lors d'un Paris-Carnet ou d'un Paris-Web 2006 ont été pourvoyeuses de bonnes adresses — qui m'ont amené à m'abonner à de plus en plus de flux.

Je suis environ 260 flux RSS aujourd'hui. Ils ne sont pas tous mis à jour de la même manière, mais cela représente tout de même quelques dizaines de minutes de lectures par jour. Je ne lit pas tout ce qui arrive dans mon aggrégateur. En fait quand je dis ça, c'est plutôt que je ne lit pas tout en entier. Mon aggrégateur me sert de filtre et de support pour une première lecture, parfois en diagonale, et ce n'est que si je veux passer un peu plus de temps sur un billet que je vais alors cliquer sur son titre pour me retrouver dans son environnement naturel tel que le décrit Condorcée :

[...] Or évidemment, je préfère voir le blogue en entier, qui prend tout l’écran, et avec ses décorations: cela fait partie de la personnalité du blogueur [...]

Il m'arrive bien sûr de rester dans l'aggrégateur pour terminer ma lecture et c'est souvent parce que l'environnement naturel me pose des problèmes, que ce soit à cause de l'agencement particulier du blog, de la police, des couleurs choisies, etc. Il m'est même arrivé de désactiver l'affichage de tout style dans le navigateur pour pouvoir lire plus facilement un article. Il n'y a pas de règles établies.

Tout ceci pour dire que les aggrégateurs sont tout de même de formidables outils pour ceux qui souhaitent suivre sur un même support une bonne partie de leurs centres d'intérêt sur internet. Imaginez le temps passé à parcourir tous ses signets et favoris à la recherche d'une (éventuelle) mise à jour ! Cela me prendrait certainement tout le temps dont je peux disposer à ce surf virtuel, au détriment d'autres occupations toutes aussi virtuelles mais ô combien plus satisfaisantes.

D'ailleurs un des critères de la qualité d'un site, et pas le moindre car il concerne son contenu, est pour moi la mise à disposition d'un flux RSS ! On dit souvent Seuls les écrits restent. C'est transposable au Web, car quelque soit le style graphique utilisé, seul l'écrit est propagé.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/3098

Haut de page