De l'usage de la poussette dans les bus

Décidément les us et coutumes des usagers des transports en commun m'étonneront toujours. En effet hier soir, alors que je rentrais chez moi après une journée de labeur, j'ai été le spectateur d'une saynète amusante.

Une jeune mère, au prétexte qu'elle avait du emprunter l'accès du bus normalement réservé à la sortie des voyageurs pour pouvoir monter sa poussette, a décidé qu'elle était du coup exemptée de toute validation. Je suppose qu'elle ne souhaitait pas abandonner son bambin au beau milieu du véhicule. Quelques instants plus tard, le chauffeur ayant observé sa manœuvre et constatant que la jeune femme n'avait pas validé son titre de transport, l'a appelée afin qu'elle se soumette à cette pratique visiblement peu suivie chez la gent féminine (cf un de mes derniers billets à ce propos). Elle s'est tournée vers son interlocuteur et lui a répondu que parce qu'elle avait été obligée de monter par le milieu elle n'avait pas à le faire et que de plus ce n'était pas à lui de faire la police dans ce domaine. Il n'avait qu'à rouler !

Le chauffeur, qui n'avait toujours pas redémarré, a alors lancé la lecture d'un message enregistré qui détaillait en substance l'obligation de valider son titre de transport à la montée dans le véhicule. Une fois le message terminé, le chauffeur a alors répondu que cela faisait parti de ses attributions. Visiblement peu convaincue, la jeune femme a finit par serrer les freins de la poussette, puis s'est dirigée en maugréant vers l'avant du bus pour valider son ticket. Elle est ensuite revenue en disant qu'après tout ça ne concernait qu'elle si elle ne validait pas son billet. Le chauffeur satisfait a alors repris son périple.

J'ai failli aller la voir pour lui expliquer que son comportement avait un impact direct sur le coût de nos transports en commun car ça m'étonnerait fort que la RATP supporte seule ce genre de perte sans le reporter aussitôt sur le prix du billet. Je me demande même quelle en est la part ! Et puis je me suis ravisé. Pourquoi me direz-vous ? Et bien nous dirons ... par courtoisie.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2326

Haut de page