Le futur du présent du web

Visiblement pas mal de gens bien informés, très engagés dans le développement de ce qui sera notre futur web, et plus précisément de ce que sera notre futur langage d'écriture de page HTML (ou XHTML), commencent à se positionner en faveur de l'une ou de l'autre version prévue des deux langages en cours aujourd'hui, respectivement HTML 5 et XHTML 2 qui devraient être le futur d'HTML 4 et de XHTML 1, si bien sûr, tout le monde se met d'accord ce qui est loin d'être gagné pour autant que je puisse en juger vue d'en bas.

Comme l'a rapporté Pep récemment, il va y avoir du bruit et de l'agitation dans les mois qui viennent. Vous pensez, messieurs-dames, c'est tout le web mondial existant qui va en être bouleversé ! Vous allez voir ce que vous allez voir !

A ce point de mon propos, j'hésite entre vous narrer un futur plus ou moins probable ou me tordre de rire par terre ! Curieux non ? Et pourquoi donc. Et bien parce que vu d'ici, c'est très, mais très loin de la préoccupation immédiate de millions de gens qui cliquent tout les jours sur des hyperliens — je n'imagine même pas le nombre de clic que ça doit faire par jour sur la planète ! Et puis les navigateurs que nous utilisons n'en sont même pas au point d'interpréter et de rendre des pages d'une manière uniforme ou tout au moins conforme en utilisant des langages existants à ce jour. Alors écouter et lire les querelles de clocher des uns et des autres à propos de deux futurs langages — qui, de plus, ont la bonne idée de se ressembler tellement que la quasi-totalité des utilisateurs seraient bien incapables de les différencier — me donne envie de rire.

Et puis ensuite je ris moins quand je vois l'état actuel du web, où plein de sites — je ne parle pas du web 2.0, mais du reste, le web 1.0 — utilisent encore des frames, des marquee — vous savez, ces petits textes défilants qui finissent par capter toute l'attention au détriment du reste, des GIFs animés. Le phénomène des blogs, des wikis et dans une moindre mesure des CMS aurait tendance à gommer un peu ça, mais même avec ces nouveaux outils, on arrive encore à faire du web vintage façon année 90 ! C'est vous dire (et j'ai des exemples pour les orthodoxes du XHTML strict et consort).

Personnellement, après avoir adopté DotClear, j'ai pris l'habitude d'utiliser un langage. Il se trouve que c'est le XHTML 1.0 strict. J'avoue bien aimer sa rigueur et sa symétrie (cf les balises ouvrantes et fermantes). J'ai pris l'habitude de styler en dehors, à l'aide d'un peu de CSS — qui a le bont goût d'avoir une syntaxe unifiée. J'aurai pu, si les circonstances avaient été différentes, utiliser le HTML 4.0.1 en vigueur aujourd'hui et je pense qu'avec l'habitude je m'y serais senti aussi bien.

Tout ça pour poser une question de candide (éclairé tout de même) : Vous n'allez pas un peu trop vite ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/3099

Haut de page