Cellule

Hier matin, je monte dans ma voiture au sous-sol, je démarre et je sens le moteur peiner un peu, comme si il avait un peu de mal à respirer, puis il cale. Je redémarre et finalement le moteur finit par tourner correctement. J'appuie sur le bouton de la télécommande pour obtenir l'ouverture de la porte basculante du garage et commence à rouler vers la sortie.

Ma femme, ayant entendu le moteur caler, m'a fait signe pour savoir si il y avait un problème. J'ai alors stoppé, ouvert la fenêtre et répondu que finalement tout allait bien. Je repars et commence à sortir lorsque tout d'un coup je m'aperçois que la porte du garage était en train de se refermer. Résultat, elle s'est heurtée au toit de ma voiture, s'est arrêtée puis s'est relevée. J'ai crié un mot de Cambronne retentissant et je suis sorti voir les dégâts. Un peu de peinture à refaire, de la taille d'une feuille A4 mais sinon rien de spécial (pas de bosses ni d'enfoncements).

C'est balot tout de même. Les ingénieurs qui ont pondu la signalétique lumineuse lors des manœuvres de la porte, ont décidé du fonctionnement suivant. En haut de la porte il y a trois lumières :

  • une verte indiquant que l'entrée (ou la sortie) est autorisée,
  • une rouge indiquant l'interdiction (quelqu'un de l'autre côté attend de rentrer ou de sortir) ,
  • une lumière orange clignotante qui … clignote dès qu'on demande l'ouverture de la porte et qui s'éteint lorsque la porte est refermée.

Lorsque quelqu'un demande l'ouverture de la porte, la lumière verte s'allume, l'orange clignote, la porte s'ouvre, une temporisation d'environ 15 secondes s'écoule, la porte se referme et enfin les lumières verte et orange s'éteignent. Idem si quelqu'un d'autre a demandé l'ouverture de l'autre côté sauf que dans ce cas nous avons droit à la lumière rouge et l'orange clignotante.

Par contre rien n'indique que la porte va commencer à se refermer, comme c'était à l'origine le cas et l'objet du clignotement de la lumière orange.

Bref, il y a un bug dans la programmation de l'engin.[1]

Ce soir, de retour à la maison, j'appelle la présidente du conseil syndical de la résidence pour lui signaler l'incident :

– Mme X ? Bonjour Franck Paul à l'appareil. Je vous appelle pour vous signaler le problème que j'ai eu ce matin avec la porte du garage. Elle s'est refermée sur le toit de ma voiture !
– Ah bon, vous êtes sûr ? C'est curieux, vous êtes le seul à qui cela est arrivé …

Elle m'a estomaqué ! Je m'attendais à ce qu'elle me demande si je n'avais rien ou tout au moins si la voiture n'avait pas de dégâts. Non, rien de tout ça, seulement un Vous êtes le premier ! Je lui ai demandé de contacter la société chargée de la maintenance de ce coupe-gorge coupe-voiture dont la cellule photoélectrique a visiblement un problème. Pour tout dire, elle a eu l'air étonnée que je lui demande de me tenir informé de la suite des évènements car j'avais l'intention de prévenir mon assurance à ce propos.

Elle est pas belle la vie télécommandée ?

Notes

[1] Je ne parlerai même pas de l'absence de détection d'une nouvelle demande tant que la porte n'est pas quasiment refermée. C'est rageant de la voir agir de la sorte alors qu'on appuie frénétiquement sur le bouton idoine de la télécommande.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2344

Haut de page