Pique-nique - 1ère édition

Voilà ma première édition du Paris Carnet - Pique Nique, vécue pour de vrai de vrai. Dans les jardins de Bercy, entre le POPB et le Cour Saint-Émilion (pavé et rempli de restaurants bien plein ce dimanche). Rendez-vous à partir de 11h30, ce matin de dimanche 15 juillet.

J'ai hésité en voyant le ciel chargé et la pluie qui tombait lorsque je me suis levé mais finalement, voyant que certains indiquaient sur le wiki qu'ils tentaient l'aventure, j'ai préparé ma pitance et suis parti derechef vers Paris. J'ai mis en ligne une petite galerie de photos prises pendant cette journée (cliquez sur la photo ci-dessous, vous vous y rendrez tout droit) :

Tout le monde s'organise autour des nappes

Paris, jardins de Bercy, juillet 2007 (clic pour accéder à la galerie).

On retiendra, dans le désordre :

  • la chemise noire avec des aigles rouges dans le dos, chère à Satmandi
  • le ségrégationnisme ambiant à propos des tendances sexuelles des uns et des autres, les gays d'un côté, les hétéros de l'autre, le tout violemment dénoncé et critiqué par … Satmandi toujours
  • des tartes, aux poireaux et aux pommes, en provenance de Toulouse grâce à TarValanion, d'ailleurs équipé d'un magnifique nécessaire de pique-nique pour 4 personnes !
  • un thermomètre qui n'en finissait pas de grimper, malgré la légère brise et l'ombre fournie par les arbres sous lesquels nous avions étalés nos nappes
  • la carnet Paperblanks©[1] et le stylo qui ont fait le tour de tout les présents et dont j'espère qu'on aura un de ces jours une copie intégrale de tout ce qu'on a pu y écrire ! TarValanion si tu me lis …
  • des discussions dans tout les coins, en petits groupes, avec du temps pour parler et de la place pour circuler. Je préfère de loin cette façon de se rencontrer
  • que les carambars et la poésie ne font pas bon ménage, Palpatine répète après moi : Le corbeau et le renard. Un corbeau …
  • qu'il y a dans les jardins au moins un rapace — je n'ai pas réussi à déterminer ce qu'il était exactement — qui a déjeuné d'un petit moineau qui picorait dans l'herbe. Nous l'avons vu fondre dessus et s'en emparer sous nos yeux et en sommes restés éberlués, Karmara et moi !
  • qu'une luciole ne résiste pas plus de quelques minutes aux appels du cœur, même entravée par un François !
  • qu'une bière bien fraiche gentiment offerte m'a procurée des frissons, j'étais devenu un délinquant …
  • que c'est une très agréable manière de passer un dimanche à Paris \\o/

Et également que pour la prochaine fois :

  • il faudra se munir de coussins pour faire la sieste, n'est-pas Kozlika ?
  • qu'une glacière géante ne serait pas de trop pour mettre au frais toutes les boissons
  • penser à ramener des brumisateurs, bien agréables quand il fait si chaud
  • penser aussi à se faire accompagner de quelques esclaves munis de feuilles de palme, je crois que Pascal ne serait pas contre !
  • ne pas oublier d'apporter tout les accents d'un peu partout d'en France !

Notes

[1] Un carnet à couverture de cuir au moins aussi beau voire plus que mon Moleskine© qui ne me quitte jamais.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2427

Haut de page