Paris Carnet - Nouvelle année

Comme me le faisait remarquer gilda qui compte les années comme moi, à savoir de septembre à août façon année scolaire — n'y cherchez pas le signe d'une quelconque régression mais plutôt la preuve d'une enfance pas encore terminée, une nouvelle année de Paris-Carnet vient de démarrer. Hier soir, à l'Assassin, nous nous y sommes retrouvés à plusieurs centaines d'après les organisateurs, plusieurs dizaines d'après la police présente sur les lieux, tantôt sur la terrasse, tantôt dans la salle.

Enooooorme tablette de Toblerone™

Clic sur la photo pour accéder à la galerie.

En vrac, j'ai :

  • dit bonjour à ceussent qui étaient déjà arrivés et installés à la terrasse
  • été m'installer au fond de la salle après avoir salué le patron
  • commandé et dégusté une Guinness
  • osé poster un commentaire en temps réel sur mon blog grâce à l'accès WiFi gratuit dont est doté cet endroit, même pas peur !
  • mangé la formule[1]
  • été rejoint par gilda, puis par bladsurb, puis par labosonic
  • dit au revoir à Veuve Tarquine qui ne faisait que passer
  • bu le demi compris dans la formule
  • un peu parlé des vacances merveilleuses que tout le monde a eues et pendant lesquelles nous nous sommes amusés dans les flaques avec nos belles bottes
  • beaucoup parlé d'épilepsie et des problèmes que nous rencontrons à ce sujet avec fiston mignon — c'est un thème récurrent pour moi en début d'année[2]
  • bisé Bénédicte qui m'a avoué avoir du mal à laisser des commentaires chez les uns ou les autres et qui préfère s'imprégner longuement de ce qui s'y dit avant d'oser — j'avais un trac fou de la voir en face de moi pour de vrai !
  • entendu parler d'un trafic incroyable de téléviseurs noir et blanc et couleurs (heureusement que pendant ce temps là monsieur Ka occupait les forces de l'ordre, sinon …)
  • beaucoup discuté de photo — j'aurais bien aimé faire ce métier dans une autre vie, peut-être même celle-là …
  • bavé devant une énooooooooooooorme tablette de Toblérone™ qui avait été abandonnée par son propriétaire sur une table …
  • redégusté une autre Guinness (j'aurais peut-être pas du, celle-ci m'a complètement achevé )
  • encore osé poster un nouveau commentaire, toujours dans le feu de l'action et toujours sur mon blog — la vie est trépidante des fois, non ?
  • un peu parlé de dotclear, de la dream-team et de se qui s'y passe — tiens oui, au fait, qu'est-ce qu'il s'y passe donc ? Il va falloir que je me renseigne …
  • pris quelques photos[3]
  • observé Ron et François en grande discussion … la suite d'un certain commentaire peut-être ?
  • observé Laurent qui observait Ron et François … la suite d'un certain autre commentaire peut-être ?
  • appris du patron que la formule lui avait permis d'éviter un coup de feu trop intense pour son cuisinier — d'ailleurs je le plains celui-ci, coincé comme il était dans sa kitchenette exigüe et assez enfumée (j'ai des souvenirs de ma période pizzaïolo qui me reviennent tout d'un coup)
  • photographié un photographe, j'enrichis ma collection de photographieurs[4] photographiés
  • dit au revoir à ceussent qui étaient encore en train de causer un peu partout
  • repris le chemin de mes pénates

Notes

[1] Spécialement conçue par Hadrien pour le Paris-Carnet : Une belle assiette remplie pour moitié de salade et pour moitié de lasagnes, le tout accompagnée au choix d'un verre de vin rouge ou d'un demi et pour un prix somme toute raisonnable.

[2] Je ne précise pas scolaire vous aurez compris pourquoi !

[3] Le mode High-ISO auto de mon appareil s'en sort plutôt pas mal. Après vérification il est effectivement passé tout seul en ISO 1600 ce qui m'a permis d'en faire quelques unes sans trop avoir de flous ou de bougés sur les clichés.

[4] C'est français ça ? J'ai un doute …

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2442

Haut de page