Fête foraine

J'ai emmené mon fiston et sa cousine à la fête foraine qui s'est installée depuis quelques jours tout près de chez nous. Lui s'est amusé comme un fou, c'était le but. Sa cousine, plus âgée, est restée plutôt dubitative devant ce déballage de bruits et de lumières. Quand à moi j'ai trouvé ça pathétique. Je crois que c'est le mot. Les forains ont l'air tristes et fatigués, sûrement pour de bonnes raisons, les attractions sont usées et finissent par manquer d'attrait. Seuls les autos tamponneuses bénéficient d'un engouement renouvelé, surtout la piste réservée au plus petits.

Quelques stands de tirs aux fléchettes ou à air comprimé se partagent les rares amateurs et les forains qui les tiennent passent plus de temps à regarder passer les gens qu'à réarmer les carabines et autres arbalètes pour les plus petits. Dans un coin une pêche au canard attire quelques enfants tout juste sortis des poussettes et côtoie le camion aux chi-chis. Odeurs garanties, matières grasses gavées de sucre également.

Quelques adolescents testent leurs pouvoirs d'attraction réciproques avec les autres filles et garçons présents autour du manège réservé aux plus grands. Un de ceux qui vous fait tourner et décoller à grande vitesse et dont le principal attrait est de vous donner une nausée ou un mal de tête persistant. Tout cela sous des cascades de décibels débordant d'enceintes de mauvaise qualité.

Quelques dizaines d'euros plus tard, retour à la maison avec le sentiment d'avoir perdu du temps, de l'argent et qu'il ne devait décidément pas faire bon être forain par les temps qui courent. Ils ne doivent pas gagner des fortunes malgré les tarifs plutôt élevés des attractions et la valeur somme toute relative des lots, quand bien même il ne devait pas y avoir un seul perdant.

Pathétique, à tout point de vue …

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2638

Haut de page