La date de péremption

La date de péremption était dépassée depuis des mois déjà. Pourquoi était-ce tombé sur lui ? Michel ne le saura probablement pas, ni maintenant ni jamais. Il avait pourtant parlé fermement, malgré l'effort demandé, avec sa femme, puis sa fille, pour leur expliquer pourquoi il avait décidé cela. Comment continuer alors que l'espoir n'est plus ? Comment simuler l'indolore lorsqu'on est tordu et torturé de l'intérieur ? Il y avait eu les larmes, les cris puis finalement le renoncement à comprendre vraiment. Elles restaient sur un sentiment d'abandon de sa part et pourtant les paroles étaient sorties facilement, sans colère ni révolte, comme la vie le lui avait appris.

Le médecin de famille avait pris du temps, beaucoup de temps depuis quelques mois pour venir parler, après sa tournée et avait compris, petit à petit. D'ailleurs les silences étaient devenus plus parlant au fil du temps, le langage des yeux suffisait maintenant. Avant-hier, il était reparti en oubliant une petite boîte sur la table de nuit. « Au revoir Michel. » avaient été ses derniers mots puis il était ressorti vers les vivants. Michel avait pris le temps d'écrire une lettre pour lui éviter le tracas des explications à venir, puis il avait sorti la seringue du tiroir, usagée mais il s'en fichait complètement. « On ne vit qu'une fois ! » pensa-t-il en souriant avant qu'un nouvel élancement de douleur ne vienne effacer ce mirage sur son visage …

La date de péremption était dépassée, mais pas assez pour rien empêcher …


Texte écrit pour les Impromptus Littéraires.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2666

Haut de page