Le blog

Il est trois heures du matin, je n'arrive pas à dormir. J'entends le bruit de la mer, des vagues qui s'écrasent contre la falaise en soupirant, en rongeant de leur larmes les pierres insensibles. Les pensées et les images se bousculent sans ordre depuis que je me suis relevé. La nuit est calme malgré le vent. J'ai rallumé mon portable et je commence finalement à écrire, enfin, le premier compte-rendu ou plutôt non le premier billet de ma drôle de quête. J'ai ouvert un blog depuis quelques jours et j'attendais l'occasion propice — pour tout dire l'inspiration aussi — pour oser publier quelque chose. J'ai trouvé que c'était finalement un excellent moyen d'organiser mes recherches sur les symboles découverts sur le coffre. πR2, trois signes, une lettre grecque, une caractère romain et un chiffre. Que signifient-ils donc ? Voilà la question. Mais il n'y a pas que ça …

Bien entendu j'ai utilisé πR2 comme titre, c'était évident, et bien sûr je compte sur mes visiteurs pour m'aider dans mon enquête. C'est assez facile à utiliser, agréable à consulter, j'ai installé un thème qui me convenait pour décorer — j'ai fait plaisir à Suzanne en choisissant celui avec le joli bouquet qui contient un chou-fleur, elle l'adore et je dois dire qu'il ne me laisse pas indifférent. Ensuite j'ai créé les catégories dont j'allais avoir besoin. Celle pour les objets bien sûr, celle pour l'énigme et puis celle pour écrire. Pas plus. Je verrais plus tard si j'ai besoin d'autre chose, mais j'ai déjà bien à faire pour rattraper le temps perdu. À chaque objet son billet avec la date bien sûr, ce qu'il était et comment je l'ai utilisé et finalement quelques hypothèses à propos du fonctionnement des plus étranges d'entre eux. J'en ai profité pour lister brièvement ceux que l'ancien avait testé, comme celui qui coupait les sons ou ce fameux casque qu'il avait trouvé trois fois — celui qui traduisait toutes les langues, celui qui lisait dans la tête des gens ! J'aimerais bien l'essayer sur quelques uns de mes élèves, je serais probablement surpris, peut-être même agréablement, allez savoir ?

Ensuite l'énigme, ce billet est le premier de cette catégorie. πR2. Ces trois signes barrés d'un trait orienté différemment, oblique, horizontal et vertical. Un de mes premiers commentateurs m'a soufflé l'idée d'utiliser un appareil photo numérique pour capturer les signes. Suzanne m'a aidé en brossant énergiquement le coffre pendant que je faisais la mise au point. J'ai fait trois photos de l'ensemble puis trois macros de chacun des signes, pour être sûr d'avoir quelque chose d'utilisable. Je les ai transférées sur l'ordinateur et je les observe de temps en temps, surtout depuis qu'on a loué cette petite maison près de la mer, le temps des vacances de pâques. Le temps n'est pas franchement propice aux balades et je passe du temps, le jour ou la nuit, au gré de mes fatigues ou de mes envies devant l'écran, parfois en furetant sur le web de-ci de-là. C'est la nuit dernière, alors que je lisais un article sur wikipédia à propos du système solaire que j'ai soudain pensé au télescope qui traînait à la cave, à la maison. Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Pourquoi avait-il fallu cette association d'idée pour que je découvre ce que cachaient ses signes ?

J'ai aussitôt lancé le logiciel de retouche photo installé sur l'ordinateur et ai ouvert les macros des différents signes. J'ai réglé le zoom à fond et j'ai commencé à explorer les images. Bingo ! Chacun des signes n'était pas fait de traits simples comme je l'imaginais mais d'une multitude de petits symboles et de schémas incompréhensibles. Et puis je me suis aussitôt dit qu'il fallait aller plus loin, utiliser un microscope puissant car tous ces petits signes étaient peut-être aussi composés de petits symboles et schémas incompréhensibles, à l'infini … Mon vieux savant allait m'être utile dès mon retour, il doit sûrement connaître un endroit ou quelqu'un pour faire ça.

Il est trois heures du matin, je n'arrive toujours pas à dormir, je cherche la clé, je cherche une pierre de Rosette qui me permettrait de comprendre ce qu'ils veulent exprimer. Les questions s'enchaînent sans retenue, les hypothèses fleurissent et éclatent comme des bulles de savon. J'ai l'intuition que les trois signes barrés doivent servir à quelque chose, mais à quoi ? Mystère ! Voilà cette nuit où j'en suis. Voilà ce que je peux écrire à cette heure avancée de la nuit.

Alors si vous, ou vous, ou même vous aussi, avez une idée, une question ou des réponses, des pistes, faites-moi plaisir ne les gardez pas pour vous ! Maintenant, voyons voir, le bouton publier


Ce billet est ma participation au jeu du sablier de printemps de Kozlika

L'amorce …

Il est trois heures du matin, je n'arrive pas à dormir. J'entends le bruit de la mer, des vagues qui s'écrasent contre la falaise en soupirant, en rongeant de leur larmes les pierres insensibles.

… provient du billet Au bord de la mer de Zoridae.

Suivez le fil : Épisode suivant ou Épisode précédent

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2668

Haut de page