Odeur abricot

Un matin, deux sœurs, habillées tout en noir, les yeux amandes aux prunelles de corbeau. De jolis visages aux pommettes proéminentes. Leurs longs cheveux noirs, lisses et soyeux sont tirés en arrière, retenus pour l'une par une barrette, pour l'autre par un accessoire représentant un oiseau. Quasi jumelles s'il n'y avaient quelques détails les différenciant. Elles sont assises l'une quasiment en face de l'autre dans ce bus qui nous amène vers mon travail.

Elles se regardent souvent en écoutant leurs musiques, parfois en échangeant un de leurs deux écouteurs pour partager un morceau qui les ravit. Elles ont le regard un peu absent, celui de ceux qui rêvent éveillés. Je les observe distraitement, mon regard allant de l'une à l'autre et observant petit à petit leurs différences qui ne sont pas nombreuses. Une paire de chaussure, noire pour la première, noire et blanche pour la seconde, un bijou autour du cou un peu différent, en or ou en métal brillant pour les deux. Chacune d'elle porte un pantalon moulant différencié uniquement par ce liseré blanc que porte celui de celle qui est le plus en face de moi.

Je leur donne moins de vingt ans chacune ou alors il s'en faut de peu. Pourtant leurs visages portent déjà l'expérience de belles années. Elles paraissent jeunes mais le sont-elles vraiment ? Elles ont ce type un peu exotique renforcé par cette couleur de peau qui tend vers l'ambre, comme un parfum d'orient. Elles ne disent rien, s'échangeant seulement les regards de ceux qui se connaissent depuis longtemps.

Soudain, la première plonge ses mains dans un grand sac qu'elle tient sur ses genoux et les ressort quelques instants plus tard en se les frottant doucement. L'autre la voyant faire plonge aussitôt les siennes dans ce même sac et les ressort bientôt en faisant les mêmes mouvements. C'est à ce moment que j'ai senti cette douce odeur d'abricot remplir l'arrière du bus où nous nous trouvions.

Je descend là …

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2759

Haut de page