Petit inventaire matérialiste

Qu'ai-je ? Qu'ai-je à récupérer de personnel ? Quelques vêtements, quelques dizaines de livres et de DVD bien que ces derniers me soient devenus beaucoup moins important depuis quelques temps — je ne crois pas avoir regardé la télé autrement que d'un coup d'œil distrait et furtif depuis au moins deux mois, sauf pour quelques spectacles lyriques de grande qualité. Des lettres, de la correspondance privée — qui ne l'est plus vraiment depuis quelques temps j'ai l'impression —, quelques rares photos, quelques objets auxquels je tiens, quoique… En fait pas grand chose. Des meubles, ceux dont j'ai hérité au moins, rien de vital pour l'instant.

Trois grandes malles suffiraient je pense à tout emballer, hormis les meubles bien sûr. Et encore ! Les livres par exemple, je les ai lus au moins dix fois chacun. Il suffit que je relise les quelques premières pages pour me souvenir de la fin. Il fût un temps où j'en achetais un — et le lisait — dans la semaine, voire moins. C'est depuis longtemps un luxe que je n'ai plus. Les DVD, c'est idem, je les ai vus au moins dix fois chacun si ce n'est plus. Finalement, il ne reste que les vêtements et quelques lettres et objets personnels et il suffirait probablement de deux grandes malles pour emmener tout ça.

À côté de ça, je suis (presque) propriétaire d'un bout appartement — pas sûr d'ailleurs qu'il reste longtemps dans mes actifs, et même pas sûr d'en récolter finalement le fruit —, de vieilles voitures fatiguées et usées qui coûtent beaucoup plus qu'il ne serait raisonnable, et ce n'est pas près de s'arranger entre le prix du carburant et des réparations à faire encore. Des biens dont je voudrais pouvoir arrêter rapidement de payer leurs usages.

J'en connais qui vont me dire que tout cela n'est pas important, qu'il faut s'attarder à plus précieux et ils auront raison. Je leur donne raison. Je fais juste cet inventaire bâclé pour montrer que finalement je n'ai pas grand chose et que ce pas grand chose j'ai passé vingt ans à l'amasser. Juste un inventaire pour me souvenir que finalement l'important n'est pas là mais bien ailleurs, pour se rappeler qu'il faut ne pas s'attacher à ce genre d'envies car elles aliènent.

Juste un petit inventaire matérialiste pour clore le sujet.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/2791

Haut de page