Le blues du néanderthal

Y’a pas à dire, filez moi de quoi dévorer et quelque chose pour le faire cuire simplement et vous avez déjà gagné mon estime. Un peu de papier journal, quelques morceaux de charbon de bois, un briquet et un ouragan léger vent suffiront à mettre en route le strict nécessaire. Laissez rougir les braises puis déposez délicatement vos meilleurs morceaux de viande ou quelques saucisses puis attendez quelques minutes au gré de vos préférences de cuisson. Ensuite dégustez…

IMG_0115.jpg

… Seulement voilà nous avons, pour une fois — et certaines mauvaises langues tenteraient absolument me faire croire qu’il ne faudrait pas que je me plaigne car on a connu bien pire, foi de parisien — un mois de juillet conforme à l’idée qu’on se fait d’un mois de novembre. Humide. Une température qui n’a rien de caniculaire, un soleil qu’on imagine derrière le sombre et bas plafond de nuages, et une inauguration qui tombe à l’eau … ou presque.

IMG_0189.jpg

Du coup les agapes prévues dehors sont désertées et tous les convives se sont réfugiés à l’intérieur de la grotte. Pourtant nous avions mis tout notre courage pour refaire une beauté à la rambarde qui luit dorénavant d’un rouge profond bien plus seyant que les coulures de rouille qui l’ornait auparavant et les murs ont commencé à reprendre une jolie teinte blanche qui s’accorde ma foi fort bien avec le mobilier et les plantes soigneusement couvées par l’hôtesse de la maison.

IMG_0116.jpg

À défaut de soleil persistant je patiente en étudiant le mode d’emploi de mon doudou-photo de course[1] ;-)

Notes

[1] D’ailleurs ce sont ses premières photos publiées ici, et de loin pas les plus belles. Le reste suivra dès que j’aurai épuisé le stock.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/3456

Haut de page