Motard

J’ai cru pendant longtemps que les signes de salut ou de reconnaissance entre motards qui se croisent ou qui se doublent n’étaient pas soumis à critères. Peu importe que vous ayez une sportive ou une routière, une petite ou une grosse cylindrée, vous aviez droit aux signes et vous étiez par conséquent encouragés à faire de même.

En fait, depuis que je roule en scooter — ça fait environ un an —, je m’aperçois qu’il y a bien plus de clans que la seule grande famille des motards que je croyais unie. Les motards sportifs se saluent volontiers entre eux mais rarement avec les autres. Ceux qui roulent en grosse routière le font beaucoup moins, presque rarement et quel que soit celui qui est en face. Les scooters sont superbement ignorés des premiers et des seconds, bien qu’il m’arrive parfois, lorsque le motard que je salue s’aperçoit de la cylindrée de mon scooter, que je reçoive un écho en retour. J’ai le permis, j’ai donc droit à un petit signe. Quand aux scooteux, point de familiarité, c’est une superbe ignorance sauf pour le petit coup d’œil sur la cylindrée ou la marque.

J’avais également remarqué, et depuis quelques années déjà, qu’un motard en panne ou même simplement arrêté sur le bord de la route ne suscitait presque plus d’attention vis-à-vis de ses congénères. J’assiste à une forme de retranchement sur soi de ceux que je pensais solidaires, malgré les manifestations bruyantes auxquelles on peut assister du côté de Bastille de temps en temps.

Est-ce du au nombre grandissant des deux-roues sur les routes urbaines. Est-ce simplement du à un stress plus élevé lorsqu’on roule — bien que je trouve que les automobilistes soient beaucoup plus attentifs aux deux-roues depuis quelques années. C’est dommage je trouve de perdre ce genre de coutumes qui nous faisait se sentir un peu moins seul au milieu du trafic.

Appels de phare … à tous !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/3488

Haut de page