La Galerie du Cabestan

Mercredi 21 juillet 2010

PortraitJe vois ceci passer dans mon agrégateur préféré. J’observe, je lis et j’admire comme toujours la qualité de ce que Laurent peut produire lorsqu’il se met en tête de faire quelque chose.

FleursQuelques moments plus tard une deuxième publication arrive dans mon agrégateur. J’avoue avoir été un peu perplexe quand je l’ai vu, n’ayant pas l’habitude de voir du végétal chez ce garçon alors qu’il a un goût plutôt marqué pour les affaires maritimes ou les prises électriques ! Soit me dis-je alors, probablement une lubie ou la préparation d’un billet spécial dont il a parfois le secret.

Samedi 24 juillet 2010

BateauQuelques jours plus tard, encore un tirage, visiblement en train de sécher après développement. Cette fois-ci je me dis qu’il y a anguille sous roche et que Laurent prépare quelque chose. Ça m’étonnais aussi de le voir plutôt désœuvré depuis la fin des travaux dans sa maison et alors que les publications sur son blog étaient somme toute plutôt rares — il faut dire qu’il a eu une période très mais vraiment très prolifique toutes les années qui ont précédé son départ définitif au Canada.

Jeudi 5 août 2010

NuanciersCette fois-ci le doute n’est plus permis, il expérimente. Des nuanciers, des temps de pose, des gammas (je suppose n’étant pas tellement versé dans l’art du tirage photographique). Je commence à comprendre de quoi il est question. En effet, depuis quelques mois déjà il nous gratifiait des photos qu’il prenait le temps de retoucher, de nettoyer, de restaurer et qu’il publiait ensuite sur son Carnet Maritime — une référence dans laquelle je reviens régulièrement rafraichir mes connaissances sur les noms des voiliers, des voiles, des mats… J’ai imaginé qu’il souhaitait faire des tirages afin de les poser une fois encadrés dans son intérieur tout neuf.

Mardi 10 et mercredi 11 août 2010

TweetsLaurent me contacte pour me demander de beta-tester une page, ce que j’accepte aussitôt. Je découvre alors son projet et j’ai su ce jour-là que je serai probablement un de ses premiers clients. Je fouille, je commente, et je pose déjà des questions très en rapport avec l’idée qui avait germé dans ma tête. On a fini par faire ça par mail plutôt qu’en direct sur twitter, 140 caractères sont parfois un peu courts pour discuter de ça.

Jeudi 14 octobre 2010

AnnonceAprès avoir fait un peu de teasing les jours précédents, c’est enfin l’heure d’annoncer l’ouverture de la Galerie du Cabestan. Le fourbe avait choisi le jour où j’étais toute la journée à Paris-Web, puis en début de soirée à une dédicace de la LDH pour ouvrir enfin ce que j’attendais depuis longtemps ! Il a fallu que j’attende tard le soir pour enfin découvrir le catalogue, les pages d’informations sur les techniques employées, etc. Je vous laisse le plaisir d’aller vous promener là-bas, ça vaut le coup d’œil.

Je n’ai pas hésité longuement avant de choisir celui que je choisirai. D’ailleurs j’avais déjà vu passer ce tirage bien longtemps auparavant et était resté scotché devant l’impression de puissance que procure ce voilier. Car bien sûr, vous connaissez mes goûts pour les bateaux et pour les photos, il ne pouvait pas s’agir d’autre chose. C’est donc le Sloop Constitution que j’ai décidé de commander, en tirage platine-palladium et encadré s’il vous plait !

Vendredi 22 octobre 2010

C’est le jour ! Je viens de recevoir un grand colis et c’est avec une petite pointe d’émotion que j’ouvre doucement l’emballage. Je découvre petit à petit son contenu :

Déballage

Déballage du colis et découverte du tableau, Paris, automne 2010.

Inutile de vous dire que l’avoir sous les yeux n’a vraiment rien à voir avec ce que j’avais pu voir en ligne, mais vraiment pas. La texture du papier, la qualité de la reproduction, la finesse des détails n’est absolument pas rendue par les images visibles en ligne sur la boutique. C’est beaucoup plus … beau, vraiment remarquable. J’ai dans les mains une œuvre d’art et pas une simple reproduction. Un travail de maître :

Sloop Constitution

Posé sur le piano le temps de faire une photo, Paris, automne 2010.

Et puis ensuite je découvre tous les petits détails invisibles au premier regard, comme ce coup de tampon en relief :

Le sens du détail

Détail du certificat d’authenticité, Paris, automne 2010.

Et comme je suis curieux j’ai été regarder d’encore plus près :

L'attention particulière

Détail du tirage platine-palladium, Paris, automne 2010.

Pour conclure je suis très fier d’avoir été beta-testeur d’un si beau projet et je tiens à remercier Laurent pour cette marque d’amitié.

Marque d'amitié

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/6060

Haut de page