Zones A, B et C

Le calendrier des vacances scolaires en France diffère selon les zones. En effet, la France est découpée en trois zones : zone A, zone B et zone C. Ces zones sont choisies de manière à ce que le nombre d’étudiants de chaque zone soit à peu près équivalent. Le principal intérêt de ce découpage est lié principalement à l’engorgement pendant les vacances scolaires de certaines destinations, notamment à la saison du ski.

[ source : Wikipedia ]

Il y a quelques jours j’ai vu passer quelques articles à propos des temps scolaires dans la semaine et des durées des vacances. Un marronnier qui revient régulièrement, surtout lorsqu’un nouveau ministre de l’éducation nationale est nommé et qu’il cherche à laisser une empreinte à son bref passage à la tête de cette vénérable institution. On parle de laisser tomber la semaine de quatre jours pour revenir à la semaine de quatre jour et demi — je parle de l’école primaire qui m’intéresse au premier chef vu que mon fiston y est cette année — en proposant d’utiliser la matinée du mercredi. J’avoue avoir poussé un ouf de soulagement en apprenant qu’il n’était pas question de remettre en cause le samedi matin non travaillé, ce qui me permet assez régulièrement de recevoir mon fiston chez moi.

Au delà de la durée hebdomadaire du temps scolaire j’ai également voulu comprendre un peu mieux cette histoire de zonage des vacances d’hiver et de printemps :

A partir de l’année scolaire 1964/1965, la France métropolitaine a été divisée en deux, trois ou plusieurs zones à l’exception de l’année 1970-1971 (qui ne comportait qu’une zone unique). Durant les années 1980-1981 et 1981-1982, les calendriers ont été fixés localement par les services académiques d’où l’existence de nombreuses zones. La répartition en trois zones de vacances A, B et C, qui s’applique encore aujourd’hui, a été fixée par l’arrêté du 24 juillet 1995, publié au Journal Officiel du 8 août 1995.

[ source : ministère de l’éducation nationale ]

Vous remarquerez qu’aucune explication n’est donnée pour justifier le zonage alors qu’il est de notoriété publique qu’il s’agit essentiellement d’étendre la durée d’occupation des stations de ski — qui ont d’ailleurs largement profité de ce système pour se développer — pendant les mois de février, mars et avril.

Ce qui était envisageable dans le courant des années 60 ou 70 commence à ne plus l’être beaucoup aujourd’hui, crise aidant, on part beaucoup moins, l’argent disponible est consacré en priorité aux vacances d’été. Combien parmi ceux qui ont des enfants scolarisés en primaire ont été au ski cette année ? Combien y ont été aussi l’année dernière ? Un rapport du CREDOC vient justement d’être publié sur le sujet :

Si partir en vacances en été fait presque figure de norme sociale - seuls 30% ne s’offrent jamais d’escapades aux beaux jours - c’est loin d’être le cas pour les vacances d’hiver : 65% des enquêtés ne partent jamais à cette période de l’année. Seule une minorité (10%) part en vacances systématiquement tous les ans en hiver, 7% partent une année sur deux et 18% de façon beaucoup plus épisodique.

[ source : CREDOC ]

En gros il y a environ un quart des enfants qui partent en vacances pendant vacances d’hiver et de printemps. Je ne suis pas persuadé qu’ils aillent tous dans les stations de ski et j’ai lu, toujours dans ce même rapport, que la majorité de ceux qui partent ne sont pas hébergés chez les professionnels mais le plus souvent dans la famille.

Comment justifier encore ce système de zone lorsque ça profite réellement aussi peu au plus grand nombre ? Cela pose des problèmes lorsqu’on cherche à réunir la famille disséminée un peu partout en France. Ça complique la garde des parents séparés ou divorcés qui accueillent leurs enfants pendant ces vacances. Personnellement, cette année, je vais devoir prendre quinze jours de congés, uniquement pour garder mon fiston, parce que les centres de loisirs ne seront pas ouverts. Forcément, les parisiens seront à l’école pendant que mon fils sera en vacances. De plus, il trouvera probablement les aires de jeu particulièrement désertes pendant ces journées. Pas glop !

Je trouverais normal qu’on revienne dorénavant à une seule et même zone, pour toute la France, pas vous ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/6398

Haut de page