Henri et le sabir

Henri a déclamé d’un trait : « Les sabirs d’aujourd’hui seront les lettres classiques de demain, sauf le breton ! » et a replongé aussi sec dans son Asterix chez les bretons.

Ajouter un commentaire

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7211

Haut de page