Navigateur révolutionnaire

Il y a de ça quelques mois je me suis aperçu qu’il existait un portage du navigateur Lynx dans le projet MacPorts[1]. Aussitôt dit, aussitôt installé. C’est surprenant de fluidité bien qu’on perde l’affichage des médias et l’interface de commande est réduite à sa plus simple expression. Jugez plutôt :

lynx.png

En fait ce navigateur est un des plus anciens encore en service sur nos ordinateurs actuels puisqu’il date de 1992, une éternité dans l’histoire de l’informatique et du web. Une année où Mosaïc, l’ancêtre qui allait donner naissance à Mozilla, n’existait pas encore, pas plus qu’Internet Explorer et tous les navigateurs modernes qu’on connait aujourd’hui. Pour la petite histoire, le premier navigateur, Nexus, n’est apparu que deux ans plus tôt, en 1990, à l’époque des premiers jours du Web. Vous trouverez toutes ces infos sur une infographie chez Wikipedia.

Certes c’est sans fioritures, sans CSS, sans mise en page soignée, il n’y a que le texte et les liens. C’est très pratique pour évaluer la sémantique d’un site tel qu’elle est définie dans le code HTML. Les formulaires sont parfaitement gérés et c’est un régal de vitesse, pour peu que le serveur réponde de manière fluide en face.

Suite au commentaire de Joël, j’ai voulu aussi tester w3m. La commande kivabien (j’avais vérifié avant qu’il y avait bien un portage de w3m chez MacPorts) :

sudo port install w3m

Et lancement immédiat pour constater de visu :

w3m.png

C’est aussi épuré, sur fond blanc cette fois mais la gestion des caractères Unicode laisse un peu à désirer. Va falloir que je me plonge sur la doc…

Et puis une nouvelle contribution de biou, cette fois, qui m’indique Links. La commande :

sudo port install links

Et hop :

links.png

Comme w3m, c’est sur fond clair, et comme w3m — c’est même pire en fait — c’est un peu n’importe quoi avec les caractères non-Ascii. Et je précise que sélectionner le jeu de caractère Unicode UTF-8 dans le menu déroulant (accessible par la touche Esc) ne résout pas grand chose. J’ai du louper un truc ! Ah finalement l’option ISO 8859-15 (Western European) fournit la bonne sortie ;-)

Et c’est au tour d’annso de nous évoquer elinks. La commande idoine :

sudo port install elinks

Et voilà :

elinks.png

Un peu plus sombre que les précédents — cela dit je n’ai pas trop exploré les réglages — et du mal avec les caractères Unicode.

Notes

[1] Pour ceussent qui bidouillent un peu avec leur mac, je conseille fortement, c’est rempli de petites perles.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7265

Haut de page