La vie, un cirque mortel

Ça faisait quelques années qu’on avait le projet d’aller dans ce lieu un peu particulier, à mi-chemin entre le cirque, la salle de spectacle, le café-concert et le cabaret. Et puis, la semaine dernière, nous avons sauté le pas, pris des billets pour nous trois et y sommes allés dimanche dernier en matinée.

La vie

C’est une troupe canadienne, Les 7 doigts de la main, qui s’y représentait et qui nous a offert deux heures de spectacle, entrecoupées d’un entracte permettant à certains d’aller s’aérer leurs poumons avec moult nicotine et tabac, à d’autres d’aller se saouler au bar et aux derniers de tout simplement rester et observer l’endroit assez particulier.

La vie

L’histoire qui sert de fil conducteur est la suivante, pour autant que j’ai bien compris l’idée : un crash d’avion qui donne l’occasion de suivre le parcours d’un pauvre quidam et victime sur la route du paradis ou de l’enfer ou du purgatoire, enfin d’un truc quoi !

La vie

Et c’est une succession de petites scènes qui s’enchainent avec une contorsionniste, un jongleur, un équilibriste, un trapéziste, une cordiste, un clown, une clown, un monsieur loyal très gay-friendly, un barman, un DJ complètement déjanté, une comédienne, un comédien, un saltimbanque, un musicien, un transformiste, un stripteaseur…

La vie

Vous avez compris qu’ils ont tous de multiples talents et une énergie incroyable. Ils sont 7 et on a l’impression qu’il sont au moins le double.

La vie

On a passé un très agréable moment là-bas, ça se situe juste derrière la cité des sciences de la Villette, et je vous recommande d’y aller si l’idée d’aller voir un cirque différent et décalé vous tente !

La vie

Plus d’informations sur le site du Cabaret Sauvage, ou sur le site de la compagnie.

PS : J’oubliais, gardez bien votre ticket d’entrée numéroté avec vous, le placement est libre, mais le numéro peut servir pendant le spectacle ;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7329

Haut de page