Mercredi en brouillamini

Je continue cette année avec mes billets de bric et de broc, vu que ça a l’air de pas mal plaire, au moins à mes deux lecteurs fidèles et demi. Comme d’habitude il aurait fallu satisfaire la coutume hypocrite des bons vœux prononcés avec emphase et (ou) sincérité affichée (même si seulement apparente) à tous ceux qu’on croise pour la première fois depuis les douze coups de minuit qui ont sonné la fin de l’année passée. Eh bien je m’essaye cette année à ne pas le faire, sauf si c’est indispensable — je ne vais par exemple pas me mettre en froid avec mon boss vu qu’il signe mes feuilles de paie, etc — sauf avec ceux que j’estime (terme assez vague pour couvrir les proches et les moins proches avec qui j’ai de sincères affinités).

Application MappyGPS Free

J’ai testé il y a de ça quelque semaine une petite application iPhone (gratuite à l’époque) intitulée MappyGPS Free. C’est relativement simple à utiliser, avec peu d’options élaborées mais cependant le strict nécessaire pour (re)trouver son chemin. Dans la poche du pantalon il m’a guidé de point en point alors que j’étais en scooter en route vers un quelque part bien au delà de nos frontières (genre au nord du périph’) et j’ai été assez étonné de la rapidité avec laquelle il récupère les signaux GPS des satellites disponibles. Voilà une dépense bien amortie \o/

Tiens, tant qu’on est sur la route, sachez que depuis peu les avertisseurs de radar doivent maintenant être nommés Avertisseurs de zones dangereuses et qu’ils sont toujours interdits lorsqu’ils se présentent sous la forme d’un appareil entièrement dédié à cette fonction et toujours tolérés lorsqu’ils sont inclus dans des applications GPS. L’hypocrisie ambiante n’a pas cessé avec la nouvelle année mais bon, au moins on risque moins de se faire flasher, sauf moi, bien sûr, qui roule toujours en veillant à l’entier respect du code de la route, hein ?

Toujours à propos de route et de téléphone je vais toujours continuer à ne pas répondre (et encore moins appeler) lorsque je circule avec mon scooter. Il faut dire qu’avec les gants et le casque il n’est guère pratique d’attraper l’appareil avant que la sonnerie ne cesse et qui glisser l’iPhone entre le casque et l’oreille comme je le vois faire par certain serait source pour moi d’une légère angoisse de le voir glisser et tomber sur la chaussée sans que je puisse l’éviter. Alors comme l’année dernière (et les précédentes), sachez que je ne répondrai toujours pas sur la route mais que vous pouvez toujours me laisser un petit message et (ou) vos coordonnées ce qui ne manquera pas de me faire plaisir lorsque je le découvrirai une fois arrivé.

Passons du coq à l’âne (sans passer par le chat et le chien) — je me demande si cette expression vient de la fable de La Fontaine ? — pour signaler à ceux qui comme moi utilisent un Mac qu’il faut surveiller d’assez près la place restante sur votre disque dur. Le mien, qui fait 320 Go, est quasi plein et cela a un impact non négligeable sur le déroulement des applications qui y sont lancées. À moins de 30 Go, ça commence à ramer un peu, à moins de 20 Go, ça devient plutôt pénible d’utiliser Firefox, Adium, Echofon et Reeder alors qu’il n’utilisent en fait pas tellement de mémoire vive. La cause de tout cela ? La mémoire virtuelle qui prend de la place sur le disque, et quand il n’y a plus de place dessus (et encore moins en mémoire vive) eh bien ça coince ! J’ai beau faire le ménage dans mon catalogue Lightroom, il va vraiment falloir que je change mon fusil d’épaule pour la gestion et le stockage de mes photos.

dock.png

Une idée qui m’est venue en observant le (long) dock qui orne le bas de mon écran :

Mais pourquoi ai-je besoin d’avoir en permanence Firefox, Echofon, Adium, Reeder, Things, MAMP et Presto sur cette barre alors que je lance ces applications dès l’ouverture de session et que je ne les ferme jamais ?

Surtout que j’ai adopté depuis quelque temps l’utilitaire Alfred qui me permet assez facilement de lancer une de ces applications si jamais je devais la fermer pour une raison ou pour une autre. Il serait en fait plus judicieux d’y placer les icônes des applications dont je me sers que de temps en temps, vous ne croyez pas ? À moins d’avoir besoin des informations dynamiques affichées sur les icônes en question je pourrais les virer de là.

Vous voulez rire ? Eh bien, j’ai mis en œuvre mon idée décrite ci-dessus et j’ai viré l’icône de Firefox du Dock ce qui n’a servi à rien parce qu’une application lancée provoque l’affichage de son icône dans … le dock \o/ J’suis trop trop fort des fois.

Bon je vais plutôt réfléchir au sens de la vie (42) et espérer que plus de quidams — à cette heure nous sommes une foule de 3 inscrits — voudront bien se déplacer pour aller au Paris-Carnet de ce soir !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7394

Haut de page