Considérations motorisées du mardi

Ça fait quelque temps que je me demande pourquoi les motards sont dédaigneux vis-à-vis des autres deux roues. Mais d’abord qu’est-ce qu’un motard ? Vous le savez vous ? Personnellement j’ai l’heur de croire qu’il s’agit d’un quidam ayant une préférence marquée pour les moteurs garnis d’une roue directrice à l’avant, d’une motrice à l’arrière, d’une selle posée dessus et un guidon pour tenir tout ça dans le bon sens. Ensuite on peut discuter longuement du pour ou contre d’un deux-en-un, d’une fourche inversée, de l’efficacité d’un ABS — j’ai testé une fois sur le mien, c’est assez rigolo, on a l’impression de rouler sur une tôle ondulée —, de la pertinence d’avoir ou pas un carénage, … Bref les sujets sont vastes et variés mais l’essentiel est là. Un gars ou une fille, un casque, des gants (c’est important), une selle, deux roues, un moteur et hop.

Eh bien non. Les motards ne se saluent qu’entre eux, le vocable eux désignant uniquement les gonzes(ses) circulant sur une bécane ressemblant si possible le plus à une moto de course, ou grand tourisme — ceux là forment aussi une bande à part dans la mesure où j’ai remarqué qu’ils ne saluent quasiment personne —, pourvu d’au moins 250cm3 de cylindrée, mais 500 ou plus c’est mieux, hein, et surtout il faut absolument que ladite machine possède une boite mécanique ! Si t’as un variateur, même sophistiqué, t’as perdu, t’es pas un motard digne d’être salué. Non, non. T’es obligé d’user du sélecteur sinon tu fermes ta gueule et pis c’est tout. Bizarre vous ne trouvez pas tout cet ostracisme ?

Ce matin, alors que j’attendais patiemment à un feu rouge j’ai causé avec un motard (un vrai, cf la définition ci-dessus) et lui ai dit qu’il avait une belle machine. Ça n’a pas loupé, tellement ils sont prévisibles, dès que le feu était passé au vert il a foncé telle une flèche, passant les rapports quasiment à la volée (si vous êtes sages, je vous expliquerai ce que ça veut dire) pour enfin s’arrêter au feu suivant où je suis arrivé tranquillement environ 7,54 secondes après lui. Et hop, rebelotte, feu vert, vroum, … feu rouge suivant ! Hi hi. Trop drôle. Bon après on a arrêté parce qu’il y avait des bouchons…

Tout ça pour dire que quand même, scooter, petite moto ou gros cube, t’as froid pareil, t’as deux roues pareil[1], tu respires les pots d’échappement pareil, avec juste une différence d’arrivée au feu rouge suivant variant entre une et plusieurs secondes. T’es trempé idem quand il pleut, t’es coincé pareil entre les files de voitures qui se resserrent sur le périf’ — j’ai remarqué que les taxis n’étaient pas très fair-play de ce point de vue, ce sont souvent eux qui ont la caisse qui dépasse bien sur la file que les motos empruntent. Je ne compte plus le nombre de motards, persuadés d’avoir la route pour eux, qui sont très étonnés de constater que je les suis à quelques mètres alors qu’ils sont en pleine accélération. Eh oui, j’ai un scooter, mais en vrai c’est une moto déguisée pour tromper les motards. Certes je n’ai pas de boîte mécanique, mais une boîte séquentielle largement aussi efficace, voire plus. Alors au feu suivant, ils jettent souvent un coup d’œil intrigué, histoire de voir sur quoi je suis assis. Et je rigole inpetto (suis pas sûr qu’un motard soit pas aussi susceptible que moi alors je fais gaffe).

Passons du coq à l’âne, ou plutôt du motard au cycliste, comme celui que je vois tous les jours, oui oui, toi aussi, là-bas au fond, avec le casque audio vissé sur les oreilles complètement insouciant des bruits et de la circulation environnante. Je me demande souvent pourquoi il n’y a pas plus de morts dans ces conditions. Comment peut-on circuler sans avoir à sa disposition l’ouïe qui est à mon sens un sens indispensable à la circulation en milieu urbain ? Ça me paraît pour le moins hallucinant et dangereux. Le bruit n’est pas qu’une nuisance, il est aussi porteur de message, d’ailleurs les véhicules électriques silencieux posent un réel problème de sécurité, entre autre pour les piétons qui ne les entendent pas s’approcher. Tiens en parlant de piétons, une étude américaine montre que le port du casque audio sur les oreilles est facteur de risque aggravé au milieu de la circulation. Faisez gaffe les gens !

En parlant de faire gaffe, j’ai eu encore pas plus tard que ce matin l’illustration que circuler en deux-roues n’est pas du tout la même chose qu’en voiture. Une collègue tout juste propriétaire d’un magnifique scooter blanc d’une cylindrée autorisée pour les seuls possesseurs du permis voiture, c’est à dire 125cm3, s’est mangé la barrière d’accès au parking par défaut de maîtrise de son engin. Il y a certaines choses que j’ai apprises pendant le permis moto qui sont le b-a-ba, comme regarder l’endroit où on veut aller et pas la roue avant (spéciale cassedédi à Manu qui m’a fait faire mes premiers tours autour de lui dans le parking de la moto-école), etc. La collègue va bien, juste un peu secouée, son scooter plié (les fourches sont pas costaudes de nos jours), et la barrière en vrac. J’espère que ça lui servira de leçon pour la prochaine fois.

Je me suis souvent fait la réflexion que le permis moto, bien qu’il ne remplace pas l’expérience acquise ensuite sur la route, était tout de même bien plus formateur que son équivalent voiture, surtout pour les situations d’urgences. Peut-être d’ailleurs que la distinction motard vs reste-du-monde devrait se faire sur cette base. Qui a son permis et qui ne l’a pas. Encore aujourd’hui, chaque fois que je roule, j’ai des réflexes ou des attitudes qui me viennent du temps ou je tournais sur le plateau. Chaque jour je me félicite d’avoir fait cet apprentissage.

D’ailleurs, je me demandais, c’est quoi pour vous un motard, et si vous l’êtes, qui saluez-vous quand vous croisez un deux-roues ?

Note

[1] Parfois trois, même quatre ce qui ne laisse pas de m’étonner quand je constate qu’un gars a eu l’idée d’acquérir et de piloter un quad en plein Paris ! Tous les inconvénients sans aucun avantage sauf celui d’être à l’air libre.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7407

Haut de page