Baker Street

Baker Street

C’était la première fois que j’allais là-bas, en touriste, moi qui en rêvais depuis les compte-rendus que nous avaient fait ceux qui avaient eu la chance d’y aller en voyage scolaire quand j’étais encore à l’école.

Baker Street est probablement la station de métro qui m’a le plus marqué et j’ai parcouru les couloirs et les quais en imaginant ce qu’elle pouvait être pendant les bombardements de la dernière guerre mondiale. Ce n’est que bien plus tard que j’ai fait le lien avec Sherlock Holmes. On a les références qu’on peut, hein ?

Tube

Quasiment chaque ligne de métro est différentes des autres. Quasiment chaque station est différentes des autres. Trouver les bons repères, finalement presqu’aussi simple qu’à Paris, les codes couleurs pilotent le guidage.

Vous qui vous y rendrez prenez garde à la couleur des barres de maintien dans les rames, elle indique la ligne lorsque le quai sert pour plusieurs.

Road closed

Dès la sortie c’est un joyeux mélange, mais finalement bien moins colorés que ce à quoi je m’attendais. Beaucoup de noir, quelques excentriques mais ils forment une petite minorité, par contre beaucoup ont l’air de faire attention au soin porté à leur tenue.

Double-deck

Image fugace de ce conducteur de double-deck bus rasta, portant dreadlocks et bonnet jamaïcain ! Ah les bus, il y en a des myriades, presqu’autant que les black cabs.

Bienvenue à Londres !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7507

Haut de page