Aujourd'hui profonde pensée philosophique

(l’emphase est de moi)

[…]
Le pardon rien à foutre.

En pardonnant l’agresseur on pourrait donc effacer du psychisme de la victime ce qui a eu lieu ?
En pardonnant l’agresseur, lui se sentant mieux, la victime irait mieux ?
En se pardonnant Soi, on reconnaîtrait qu’on n’est pas totalement innocent(e), fallait pas être là.

Et puis quoi encore ?
[…]

Vergibération, Le pardon

Je suis d’accord avec ce qu’explique la dame — ou le monsieur ? —, ici, et vous ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/8007

Haut de page