Aujourd'hui une couleur qui sent

Mon café, marron, odorant, encore fumant :

Café

Je le déguste doucement tout en furetant sur le net, en quête d’inspiration ou des nouvelles du monde et du reste.

Question posée depuis longtemps, in petto : Pourquoi cherche-je à m’approcher au plus près de la contrainte des moins de 100 mots ? Ce n’est pourtant pas requis et elle s’est quand même imposée, de manière implicite. Je crois que ça tient essentiellement à mon envie d’écrire et d’être lu.

Et vous, avez-vous des contraintes implicites ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/8058

Haut de page