Obsolètes à prise rapide

L’année passée à l’exercice de style des « 366 réels à prise rapide » est terminée et j’ai eu envie de poursuivre en prenant cette fois une autre liste de contrainte. Pour cela j’ai parcouru avec plaisir un ouvrage que m’a offert une amie à l’accent coloré du Sud, pendant que nous passions quelques jours chez elle, l’été dernier. Il s’agit de « L’Obsolète, Dictionnaire des mots perdus ». J’en ai extrait 366 mots et ai préparé une liste pour chacun des jours de l’année.

l-obsolete.jpg

Le principe sera le même que pour les réels — un petit texte court, en moins de 100 mots, ayant un rapport avec un événement du jour et suivant la contrainte correspondante — à ceci près que je propose une variante hebdomadaire en utilisant les 7 mots obsolètes de la semaine passée, en moins de 700 mots et ayant un ou plusieurs rapports avec un ou plusieurs événements de cette même semaine.

La liste est disponible dans la suite de ce billet ainsi qu’en pièce jointe, au format PDF.

Pour ma part je commencerai dès demain, 1er février. Voulez-vous jouer avec moi ?

Principe

Les 366 obsolètes à prise rapide sont des exercices de style inspirés des 366 réels à prise rapide. En vous inspirant des règles qui suivent, vous écrirez chaque jour ou de temps en temps, de courts textes.

  1. Écrivez sur le vif.
    Comme si vous utilisiez un carnet de croquis, écrivez dès que l’idée de votre texte germe dans votre esprit, particulièrement si vous venez d’assister à la situation que vous souhaitez évoquer. Munissez vous d’un carnet ou d’un petit agenda, et des photocopies des pages qui suivent.
  2. N’écrivez pas plus de 100 mots.
    C’est-à-dire, à l’échelle d’un petit carnet, environ 10 lignes.
  3. Transcrivez des éléments réels de votre journée.
    Interdiction d’inventer des évènements ou de vous référer à une journée antérieure.
  4. Suivez la consigne thématique de la date correspondant.
    Les pages suivantes font correspondre chaque date à une sorte de thème. Tout en restant fidèle au réel, il s’agit d’adopter un angle de vue particulier. Même si la consigne vous semble abstraite, rattachez-là à votre journée ou à un détail de cette journée.

Ouvertures

  • Toutes les interprétations sont possibles. En répondant par exemple à “Aujourd’hui à la poubelle”, on peut lister ce qu’on met à la poubelle, ou bien des évènements du jour jetés, symboliquement, à la poubelle.
  • Vous pouvez choisir de commencer ou non votre texte par les mots données. Vous pouvez même ne pas faire apparaître précisément ces mots dans le texte.
  • Vous pouvez parfois, pour la même thématique, dresser tout une liste ou bien vous intéresser à un évènemet en particulier : “Aujourd’hui vite le premier café, vite le chien dehors, vote la porte du bus …” ou bien “Aujourd’hui vite, premier café, alors pas le temps de penser, plus tard oui, mais le café, sucre, tourne, avalé, voilà …”.

Variantes

  • Vous pouvez également utiliser les consignes, 7 par 7, et composer un texte par semaine, de moins de 700 mots, utilisant chacune des locutions, en vous référant à un ou plusieurs événements de la semaine.

Contraintes

Janvier

  1. janvier : aujourd’hui aquilon (Le vent du nord. Poétiquement tout vent violent et froid)
  2. janvier : aujourd’hui fafelu (Dodu)
  3. janvier : aujourd’hui tendron (Jeune fille)
  4. janvier : aujourd’hui brelauder (Perdre son temps à des choses futiles)
  5. janvier : aujourd’hui privance (Familiarité particulière)
  6. janvier : aujourd’hui débine (État misérable. Se dit surtout d’une personne qui fait mal ses affaires)
  7. janvier : aujourd’hui fi (Exprime le blâme, le dédain, le mépris)
  8. janvier : aujourd’hui bachelette (Jeune fille, souvent gracieuse)
  9. janvier : aujourd’hui faquin (Homme de rien, individu méprisable, faiseur d’embarras. Poseur, arrogant et impertinent)
  10. janvier : aujourd’hui tribade (Femme homosexuelle)
  11. janvier : aujourd’hui brifer (Manger gloutonnement, bâfrer. Froisser du linge, une étoffe)
  12. janvier : aujourd’hui privauté (Grande familiarité)
  13. janvier : aujourd’hui délusoire (Propre à induire en erreur, à tromper, à faire illusion)
  14. janvier : aujourd’hui ginguet (Qui a peu de force, peu de valeur)
  15. janvier : aujourd’hui infatuer (Inspirer un engouement ridicule)
  16. janvier : aujourd’hui salmigondis (Ragoût de plusieurs viandes réchauffées. Se dit des choses qui n’ont ni liaison ni suite, de personnes réunies au hasard)
  17. janvier : aujourd’hui fatuité (Suffisance, trop bonne opinion de soi-même)
  18. janvier : aujourd’hui turlupin (Homme qui fait des allusions froides et basses, de mauvais jeux de mots)
  19. janvier : aujourd’hui brouillamini (Désordre, confusion, état de ce qui est brouillé, confondu)
  20. janvier : aujourd’hui quitterie (Brouille à la suite de laquelle on se quitte)
  21. janvier : aujourd’hui désultoire (Qui passe d’une sujet à un autre)
  22. janvier : aujourd’hui haha (Obstacle inattendu et désagréable sur le chemin que l’on suit. Au féminin, femme d’une grande laideur)
  23. janvier : aujourd’hui marrisson (Tristesse, chagrin)
  24. janvier : aujourd’hui badouilleur (Viveur, noceur)
  25. janvier : aujourd’hui féminie (L’ensemble des femmes, leurs habitudes, leur domaine)
  26. janvier : aujourd’hui valétudinaire (Qui est souvent malade)
  27. janvier : aujourd’hui cagade (Décharge de ventre)
  28. janvier : aujourd’hui raccoiser (Calmer, apaiser)
  29. janvier : aujourd’hui emboiser (Engager quelqu’un par des promesses, des cajoleries à faire ce qu’on désire)
  30. janvier : aujourd’hui hourvari (Cri des chasseurs pour ramener les chiens qui sont tombés en défaut. Grand bruit, tapage)
  31. janvier : aujourd’hui mômerie (Affectation ridicule d’un sentiment que l’on n’a pas)

Février

  1. février : aujourd’hui céladon (Vert pâle tirant sur la couleur du saule ou de la feuille de pêcher)
  2. février : aujourd’hui fesse-mathieu (Usurier sordide, homme qui prête sur gage)
  3. février : aujourd’hui vénusté (Grâce, élégance)
  4. février : aujourd’hui castelliser (Mener la vie de château)
  5. février : aujourd’hui rapetassage (Corrections successives dans un texte)
  6. février : aujourd’hui faconde (Facilité à parler, fécondité de paroles)
  7. février : aujourd’hui icastique (Naturel, sans déguisement, sans embellissement)
  8. février : aujourd’hui bégaud (Nigaud, stupide, ignorant)
  9. février : aujourd’hui forfante (Personnage qui se vante impudemment)
  10. février : aujourd’hui virago (Par dénigrement, fille ou femme de grande taille, qui a les manières d’un homme)
  11. février : aujourd’hui chamboler (Flâner)
  12. février : aujourd’hui ravaudage (Besogne faite grossièrement)
  13. février : aujourd’hui folliculaire (Journaliste, au sens péjoratif)
  14. février : aujourd’hui immarcescible (Qui ne peut se flétrir, qui est incorruptible)
  15. février : aujourd’hui quinte (Caprice, mauvaise humeur qui prend tout à coup)
  16. février : aujourd’hui syrtes (Sables mouvants, très dangereux pour les navires)
  17. février : aujourd’hui frisque (Vif et pimpant)
  18. février : aujourd’hui zoïle (Mauvais critique ou critique envieux et méchant)
  19. février : aujourd’hui se colloquer (Se placer)
  20. février : aujourd’hui réfusion (Action de se répandre sur, de reporter sur)
  21. février : aujourd’hui galimart (Galimatias)
  22. février : aujourd’hui maine (Une poignée, plein la main)
  23. février : aujourd’hui se bronzer (S’endurcir)
  24. février : aujourd’hui bretauder (Tondre inégalement)
  25. février : aujourd’hui gélasin (Qui a rapport au rire)
  26. février : aujourd’hui acédie (Apathie, absence de désir, affaissement de la volonté)
  27. février : aujourd’hui conchier (Souiller, salir)
  28. février : aujourd’hui regabeler (Chercher des difficultés sur)
  29. février : aujourd’hui gendelettre (Homme de lettres, dans un sens ironique)

Mars

  1. mars : aujourd’hui conglutiner (Joindre deux ou plusieurs corps avec une matière visqueuse)
  2. mars : aujourd’hui gongonner (Se dit de pièces de vêtements qui font des plis et vont mal)
  3. mars : aujourd’hui affolir (Devenir fou)
  4. mars : aujourd’hui se condouloir (S’associer à la douleur de quelqu’un)
  5. mars : aujourd’hui se relaisser (S’arrêter pour séjourner)
  6. mars : aujourd’hui girie (Plainte hypocrite, jérémiade ridicule)
  7. mars : aujourd’hui malemort (Mort tragique et cruelle)
  8. mars : aujourd’hui bélitre (Homme de rien, homme sans valeur)
  9. mars : aujourd’hui guenuche (Petite guenon. Femme petite et laide)
  10. mars : aujourd’hui ahontir (Rendre quelqu’un honteux)
  11. mars : aujourd’hui coqueter (Courtiser)
  12. mars : aujourd’hui à rémotis (À l’écart)
  13. mars : aujourd’hui glossographe (Celui qui recueille et explique les mots anciens ou obscurs d’une langue)
  14. mars : aujourd’hui nanan (Tout ce qui est fort agréable, qui a un grand mérite, dont on veut se faire valoir)
  15. mars : aujourd’hui discord (État de ceux qui ne s’accordent pas)
  16. mars : aujourd’hui vairon (Qui est d’une couleur incertaine ou variée. Se dit aussi des yeux quand ils n’ont pas la même couleur)
  17. mars : aujourd’hui hurlubrelu (Personne étourdie, qui agit sans réflexion et d’une manière brusque)
  18. mars : aujourd’hui alliciante (Qui séduit, qui captive)
  19. mars : aujourd’hui coule (Menus gaspillages causés dans une maison, dans une administration, par des domestiques, des employés peu vigilants ou peu délicats)
  20. mars : aujourd’hui ribon-ribaine (Coûte que coûte)
  21. mars : aujourd’hui godan (Conte, tromperie)
  22. mars : aujourd’hui nonobstant (Sans avoir égard à, sans que la chose empêche)
  23. mars : aujourd’hui à écorche-cul (En glissant, en se traînant sur le derrière)
  24. mars : aujourd’hui cacochyme (De constitution faible)
  25. mars : aujourd’hui imbriaque (Ivre, fou, stupide)
  26. mars : aujourd’hui alouvi (Qui éprouve une faim insatiable, dévorante, une faim de loup)
  27. mars : aujourd’hui dépris (Sentiment par lequel on déprise, et qui est moins fort que le mépris)
  28. mars : aujourd’hui ribote (Excès de table, et surtout de boisson)
  29. mars : aujourd’hui impétrer (Obtenir à la suite d’une supplique, d’une requête)
  30. mars : aujourd’hui obsolète (Qui est désuet, hors d’usage)
  31. mars : aujourd’hui enganter (Enjôler, séduire, gagner complètement)

Avril

  1. avril : aujourd’hui crevaille (Ripaille, repas où l’on mange avec excès)
  2. avril : aujourd’hui impollue (Sans tache, non souillée)
  3. avril : aujourd’hui assoter (Enticher d’une ridicule passion)
  4. avril : aujourd’hui dodiner (Bercer, balancer)
  5. avril : aujourd’hui ric-à-ric (Avec une exactitude rigoureuse)
  6. avril : aujourd’hui jactance (Hardiesse à se vanter, à se faire valoir)
  7. avril : aujourd’hui polypharmaque (Médecin qui a l’habitude de prescrire un grand nombre de médicaments)
  8. avril : aujourd’hui cagnard (Qui a la fainéantise du chien couché)
  9. avril : aujourd’hui ingambe (Qui est bien en jambes, léger, dispos, alerte)
  10. avril : aujourd’hui bisquer (Éprouver du dépit, de la colère)
  11. avril : aujourd’hui écornifler (Prendre, se faire donner çà et là de l’argent, un dîner, etc)
  12. avril : aujourd’hui riflade (Coup, blessure qui ne fait qu’égratigner)
  13. avril : aujourd’hui janotisme (Construction vicieuse de la phrase qui donne lieu à des amphibologies ridicules)
  14. avril : aujourd’hui ragoulement (Murmure que fait entendre un chat satisfait)
  15. avril : aujourd’hui guingois (Défaut de rectitude, de régularité)
  16. avril : aujourd’hui zinzolin (Couleur d’un violet rougeâtre)
  17. avril : aujourd’hui janoterie (Niaiserie, simplicité extrême)
  18. avril : aujourd’hui bissêtre (Malheur, malaventure)
  19. avril : aujourd’hui embâter (Embarrasser, ennuyer)
  20. avril : aujourd’hui riocher (Rire un peu, rire dédaigneusement)
  21. avril : aujourd’hui jober (Railler, moquer)
  22. avril : aujourd’hui randon (Course impétueuse, afflux impétueux)
  23. avril : aujourd’hui imboire (Humecter de)
  24. avril : aujourd’hui caliborgnon (Qui voit mal)
  25. avril : aujourd’hui jocrisse (Benêt se laissant gouverner, ou s’occupant des soins du ménage qui conviennent le moins à un homme)
  26. avril : aujourd’hui blandices (Ce qui attire, séduit, par des carresses. Flatteries, charmes, jouissances)
  27. avril : aujourd’hui entregent (Adresse à se conduire dans le monde, à se lier, à obtenir ce qu’on désire)
  28. avril : aujourd’hui riotte (Querelle, dispute)
  29. avril : aujourd’hui lantiponner (Tenir des discours frivoles, inutiles et importuns)
  30. avril : aujourd’hui rarescent (Qui devient rare)

Mai

  1. mai : aujourd’hui fadet (Un peu fade)
  2. mai : aujourd’hui lendore (Personne lente et paresseuse, qui semble toujours assoupie)
  3. mai : aujourd’hui brindezingue (Être ivre)
  4. mai : aujourd’hui à l’envi (À qui mieux mieux, en rivalité)
  5. mai : aujourd’hui sabouler (Houspiller, tirailler, malmener)
  6. mai : aujourd’hui logophile (Qui aime parler)
  7. mai : aujourd’hui rasibus (Tout contre, tout près)
  8. mai : aujourd’hui callipyge (Qui a de belles fesses)
  9. mai : aujourd’hui mâche-dru (Gros mangeur, gourmand)
  10. mai : aujourd’hui ébaubi (Qui exprime une grande surprise)
  11. mai : aujourd’hui s’évaltonner (Prendre un ton dégagé, s’émanciper)
  12. mai : aujourd’hui safre (Qui se jette avidement sur la nourriture)
  13. mai : aujourd’hui misologue (Ennemi de la raison)
  14. mai : aujourd’hui rémora (Obstacle, retardement)
  15. mai : aujourd’hui naqueter (Attendre longtemps à la porte de quelqu’un comme ferait un naquet)
  16. mai : aujourd’hui abstème (Qui ne boit pas de vin)
  17. mai : aujourd’hui mafflé (Qui a de grosses joues)
  18. mai : aujourd’hui ébaudi (Mis en allégresse)
  19. mai : aujourd’hui faufiler (Introduire)
  20. mai : aujourd’hui salauderie (Acte, parole de salaud)
  21. mai : aujourd’hui pasquille (Plaisanterie grossière, insultante)
  22. mai : aujourd’hui rimbobo (Mot italien qui signifie retentissement)
  23. mai : aujourd’hui piaffe (Faste, ostentation, vaine somptuosité en habits, en meubles, en équipage, pour attirer l’attention sur soi)
  24. mai : aujourd’hui camarde (Qui a le nez court et plat)
  25. mai : aujourd’hui malévole (Qui a de mauvaises intentions)
  26. mai : aujourd’hui endémenée (Qui se démène, excitée)
  27. mai : aujourd’hui florès (Se livrer à une démonstration brillante. Réussir d’une manière éclatante, se faire remarquer par sa dépense, être à la mode)
  28. mai : aujourd’hui tabut (Trouble, tumulte)
  29. mai : aujourd’hui pasquin (Méchant diseur de bons mots)
  30. mai : aujourd’hui rôlet (Petit rôle ; ne se dit figurément que pour signifier la vie, le rôle de chacun)
  31. mai : aujourd’hui rifler (Écorcher. Piller, voler)

Juin

  1. juin : aujourd’hui frusquin (Ce qu’on a d’argent ; l’avoir en général)
  2. juin : aujourd’hui maroufle (terme de mépris qui se dit d’un homme grossier)
  3. juin : aujourd’hui endêver (Enrager, avoir grand dépit de quelque chose)
  4. juin : aujourd’hui forfaire (Faire quelque chose contre le devoir, contre l’honneur)
  5. juin : aujourd’hui tarabuster (Importuner, contrarier par des interruptions fréquentes, du bruit, des discours à contretemps)
  6. juin : aujourd’hui patarafe (Assemblage de traits informes, de lettres confuses et mal formées)
  7. juin : aujourd’hui sot-l’y-laisse (Morceau très délicat qui se trouve au-dessus du croupion d’une volaille)
  8. juin : aujourd’hui cascaret (Homme d’apparence chétive. Misérable)
  9. juin : aujourd’hui matoise (Qui a, comme le renard, la ruse et la hardiesse)
  10. juin : aujourd’hui endosse (Toute la peine, toute la responsabilité de quelque chose)
  11. juin : aujourd’hui forligner (Dégénérer de la vertu de ses ancêtres)
  12. juin : aujourd’hui tardité (Lenteur à apprendre)
  13. juin : aujourd’hui peccavi (Se dit de tout aveu qui coûte)
  14. juin : aujourd’hui tantinet (Une très petite quantité)
  15. juin : aujourd’hui battologue (Écrivain qui se répète)
  16. juin : aujourd’hui affété (Qui est plein d’affection, prétentieux)
  17. juin : aujourd’hui mauclerc (Homme ignorant)
  18. juin : aujourd’hui foucade (Élan capricieux et passager)
  19. juin : aujourd’hui gabatine (Action de faire accroire en se moquant)
  20. juin : aujourd’hui torquet (Ce qui cache une embûche, une attaque)
  21. juin : aujourd’hui pétoffe (Affaire ridicule, querelle futile)
  22. juin : aujourd’hui tarare (Interjection familière qui marque la moquerie, le dédain)
  23. juin : aujourd’hui bigarrure (Réunion de choses disparates)
  24. juin : aujourd’hui cautèle (Finesse, prudence mêlée de ruse)
  25. juin : aujourd’hui mirliflore (Jeune homme qui fait l’agréable, le merveilleux)
  26. juin : aujourd’hui gaudir (Manifester sa joie)
  27. juin : aujourd’hui gaber (Plaisanter, se moquer)
  28. juin : aujourd’hui tricoterie (Petite malice, petite finesse)
  29. juin : aujourd’hui plumitif (Employé aux écritures, commis de bureau. Adjectivement. Mauvais écrivain)
  30. juin : aujourd’hui tissure (Liaison de ce qui est tissé)

Juillet

  1. juillet : aujourd’hui azurine (Qui est d’un bleu pâle, tirant sur le bleu d’azur)
  2. juillet : aujourd’hui bonace (État de la mer pendant un calme plat)
  3. juillet : aujourd’hui honnir (Couvrir publiquement de honte)
  4. juillet : aujourd’hui gobelotter (Boire à plusieurs coups. Faire une partie de table)
  5. juillet : aujourd’hui trigaude (Qui use de détours, de mauvaises finesses)
  6. juillet : aujourd’hui pointille (Contestation, dispute sur un sujet fort léger)
  7. juillet : aujourd’hui ubéreuse (Qui produit beaucoup, féconde)
  8. juillet : aujourd’hui céladon (Avec ironie, amant délicat et langoureux)
  9. juillet : aujourd’hui muche (Jeune homme timide)
  10. juillet : aujourd’hui infatuer (Inspirer un engouement ridicule)
  11. juillet : aujourd’hui gogue (Plaisanterie, divertissement)
  12. juillet : aujourd’hui turlutaine (Manie, marotte)
  13. juillet : aujourd’hui rebéquer (Répondre et tenir tête à un supérieur)
  14. juillet : aujourd’hui uchronie (L’histoire refaite telle qu’elle aurait dû être)
  15. juillet : aujourd’hui gâte-papier (Mauvais écrivain)
  16. juillet : aujourd’hui affidé (En qui on a confiance, sur qui l’on compte)
  17. juillet : aujourd’hui nice (Qui ne sait pas, simple par ignorance)
  18. juillet : aujourd’hui malepeur (Peur extrême et pressante)
  19. juillet : aujourd’hui gourmade (Coup de poing)
  20. juillet : aujourd’hui à la venvole (À la légère)
  21. juillet : aujourd’hui recorder (Répéter une chose que l’on a apprise par cœur pour mieux se la rappeler)
  22. juillet : aujourd’hui usance (Connaissance des usages)
  23. juillet : aujourd’hui maronner (Exprimer sa colère en marmonnant)
  24. juillet : aujourd’hui blêche (Faible de caractère)
  25. juillet : aujourd’hui nicette (Gracieuse)
  26. juillet : aujourd’hui refuite (Trajet que fait une bête chassée. Retardements, détours d’une personne qui veut échapper à quelque chose)
  27. juillet : aujourd’hui gourmée (Qui a l’air raide et composée)
  28. juillet : aujourd’hui vulgivague (Qui se livre à l’amour banal, qui se prostitue)
  29. juillet : aujourd’hui rhapsoder (Mal raccommoder, mal arranger (au sens figuré aussi))
  30. juillet : aujourd’hui vertigo (Caprice, fantaisie)
  31. juillet : aujourd’hui nasarde (Chiquenaude sur le nez)

Août

  1. août : aujourd’hui galetas (Logement pratiqué sous les combles)
  2. août : aujourd’hui ocieux (Oisif)
  3. août : aujourd’hui martel (Inquiétude, ombrage, souci)
  4. août : aujourd’hui halenée (Bouffée d’air qu’on souffle par la bouche, parfois accompagnée d’odeur)
  5. août : aujourd’hui aboucher (Mettre face à face, en conférence)
  6. août : aujourd’hui rogaton (S’est dit par plaisanterie pour requête, supplication)
  7. août : aujourd’hui casement (Intérieur, chez soi)
  8. août : aujourd’hui chattemite (Personne affectant des manières humbles et flatteuses)
  9. août : aujourd’hui oculé (Qui a de bons yeux)
  10. août : aujourd’hui postéromanie (L’envie d’avoir des descendants, des héritiers)
  11. août : aujourd’hui harper (Saisir et serrer avec les mains)
  12. août : aujourd’hui apostille (Annotation en marge ou au bas d’un écrit)
  13. août : aujourd’hui schibboleth (Difficulté ou épreuve insurmontable qui doit décider sans réplique de la capacité ou de l’incapacité d’une personne.)
  14. août : aujourd’hui chacunière (Mot de plaisanterie signifiant la maison de chacun)
  15. août : aujourd’hui touffeur (Exhalaison que l’on sent en entrant dans un lieu où il y a une grande chaleur)
  16. août : aujourd’hui pacant (Rustre)
  17. août : aujourd’hui punais (Qui sent mauvais. Qui rend par le nez une odeur infecte)
  18. août : aujourd’hui s’impatroniser (S’établir comme chez soi)
  19. août : aujourd’hui babil (Abondance de paroles faciles et sans importance)
  20. août : aujourd’hui vespérie (Réprimande)
  21. août : aujourd’hui concolore (Qui a une couleur uniforme)
  22. août : aujourd’hui patenôtre (Se dit des premières prières qu’on apprend aux enfants, et surtout du pater)
  23. août : aujourd’hui feuilliste (Péjorativement, celui qui fait métier d’écrire des feuilles périodiques)
  24. août : aujourd’hui coïon (Lâche, poltron, sot)
  25. août : aujourd’hui paltoquet (Homme grossier, sans mérite, prétentieux)
  26. août : aujourd’hui quinaude (Confuse, honteuse d’avoir eu le dessous)
  27. août : aujourd’hui impéritie (Manque d’habileté)
  28. août : aujourd’hui battologie (Répétition oiseuse, et presque dans les mêmes termes, de ce qu’on avait déjà dit)
  29. août : aujourd’hui acabit (Qualité bonne ou mauvaise des choses)
  30. août : aujourd’hui galimafrée (Mets mal préparé, déplaisant)
  31. août : aujourd’hui unissonance (Qualité de ce qui n’a qu’un son)

Septembre

  1. septembre : aujourd’hui gogaille (Repas joyeux)
  2. septembre : aujourd’hui pantophile (Celui qui aime tout)
  3. septembre : aujourd’hui tintinnabuler (Produire un son de clochettes)
  4. septembre : aujourd’hui impugner (Attaquer, combattre une proposition, un droit)
  5. septembre : aujourd’hui berquinade (Œuvre où les réalités de la vie sont peintes à l’eau de rose)
  6. septembre : aujourd’hui à cause que (Parce que)
  7. septembre : aujourd’hui happelourde (Pierre fausse, qui a l’apparence, l’éclat d’une pierre précieuse)
  8. septembre : aujourd’hui colas (Homme niais, stupide)
  9. septembre : aujourd’hui pécore (Personne stupide)
  10. septembre : aujourd’hui abonnir (Rendre bon)
  11. septembre : aujourd’hui in poculis (Le verre à la main)
  12. septembre : aujourd’hui billevesée (Discours frivole, idées chimériques, vaines occupations)
  13. septembre : aujourd’hui affiquet (Petit objet d’ajustement)
  14. septembre : aujourd’hui margouillis (Lieu plein de boue et d’ordure)
  15. septembre : aujourd’hui vipérine (Venimeuse comme la vipère)
  16. septembre : aujourd’hui aliboron (Homme ignorant et stupide)
  17. septembre : aujourd’hui pecque (Femme sotte et impertinente qui fait l’entendue)
  18. septembre : aujourd’hui accagner (Poursuivre quelqu’un en l’injuriant ; aboyer après lui comme font les chiens)
  19. septembre : aujourd’hui interlope (Qui opère ou se fait en fraude)
  20. septembre : aujourd’hui bisbille (Petite brouillerie, querelle sur des objets futiles)
  21. septembre : aujourd’hui ahan (Grand effort, tel que celui que fait un homme qui fend du bois ou soulève un fardeau pesant)
  22. septembre : aujourd’hui raout (Réunion, fête où l’on invite des personnes du monde)
  23. septembre : aujourd’hui zest (Interjection familière et ironique dont on se sert pour repousser ce que dit une personne. Elle indique aussi la promptitude)
  24. septembre : aujourd’hui courantine (Personne qui aime à vagabonder)
  25. septembre : aujourd’hui poiloux (Homme de néant, misérable)
  26. septembre : aujourd’hui acoquiner (Attirer par une habitude à laquelle on prend plaisir)
  27. septembre : aujourd’hui labile (Sujet à tomber, à faillir)
  28. septembre : aujourd’hui bluette (Petite étincelle qui pâlit et s’éteint aussitôt)
  29. septembre : aujourd’hui ahi (Exprime le sentiment d’une grande douleur)
  30. septembre : aujourd’hui salébreux (Raboteux, rocailleux)

Octobre

  1. octobre : aujourd’hui incarnat (Qui est d’un rose vif, proche de la couleur de la chair)
  2. octobre : aujourd’hui rafalée (Celle qui a subi des revers de fortune)
  3. octobre : aujourd’hui adoniser (Embellir)
  4. octobre : aujourd’hui malitorne (Qui a mauvaises façons et mauvaises manières)
  5. octobre : aujourd’hui cacographe (Personne qui fait de nombreuses fautes d’orthographe)
  6. octobre : aujourd’hui bastante (Suffisante pour, capable de)
  7. octobre : aujourd’hui vespéral (Qui appartient, qui a rapport au soir)
  8. octobre : aujourd’hui crapoussine (Personne petite, grosse et mal faite)
  9. octobre : aujourd’hui rapin (Se dit, dans les ateliers de peinture, d’un jeune élève que l’on charge des travaux les plus grossiers et des commissions)
  10. octobre : aujourd’hui amatiner (Faire lever quelqu’un de bon matin)
  11. octobre : aujourd’hui musser (Cacher)
  12. octobre : aujourd’hui calembredaine (Bourde, vain propos, faux-fuyant)
  13. octobre : aujourd’hui billebaude (Confusion, désordre)
  14. octobre : aujourd’hui avocassier (Qui a rapport aux mauvais avocats)
  15. octobre : aujourd’hui vileté (Bas prix d’une chose ; son peu d’importance)
  16. octobre : aujourd’hui apoco (Homme de peu d’esprit, de peu de valeur)
  17. octobre : aujourd’hui rebrasser (Retrousser)
  18. octobre : aujourd’hui apiéger (Apprivoiser, au sens propre et au figuré)
  19. octobre : aujourd’hui nesciemment (Sans le savoir, imprudemment)
  20. octobre : aujourd’hui cassade (Défaite, mensonge, mauvaise excuse)
  21. octobre : aujourd’hui biscotin (Petit biscuit ferme et craquant)
  22. octobre : aujourd’hui béjaune (Oiseau jeune et niais, qui a encore le « bec jaune »)
  23. octobre : aujourd’hui politie (Société et gouvernement)
  24. octobre : aujourd’hui boniface (Se dit d’une personne d’un caractère bénin, crédule, presque jusqu’à la niaiserie)
  25. octobre : aujourd’hui recru (Excédé de fatigue)
  26. octobre : aujourd’hui s’atêter (S’attaquer à)
  27. octobre : aujourd’hui obvier (Prévenir un mal, un inconvénient)
  28. octobre : aujourd’hui cataglottisme (Emploi de mots recherchés)
  29. octobre : aujourd’hui bredi-breda (Avec précipitation, confusément)
  30. octobre : aujourd’hui chafouin (Personne petite, grêle comme une fouine, et qui à la mine sournoise et rusée)
  31. octobre : aujourd’hui las (Interjection plaintive)

Novembre

  1. novembre : aujourd’hui madré (Marbré, tacheté)
  2. novembre : aujourd’hui ribaud (Impudique, luxurieux. Personne qui fréquente habituellement les endroits mal famés)
  3. novembre : aujourd’hui atourner (Parer, avec un sens ironique)
  4. novembre : aujourd’hui se panader (Marcher avec ostentation, comme un paon)
  5. novembre : aujourd’hui causailler (Parler inconsidérément, avec indiscrétion, à tort et à travers)
  6. novembre : aujourd’hui brimborion (Chose sans valeur et sans utilité)
  7. novembre : aujourd’hui fallace (Disposition à tromper)
  8. novembre : aujourd’hui croque-lardon (Parasite, personne qui cherche des invitations à dîner)
  9. novembre : aujourd’hui rigri (Sot, vilain)
  10. novembre : aujourd’hui badaudaille (Assemblée de badauds)
  11. novembre : aujourd’hui paraguante (Présent fait pour quelque service)
  12. novembre : aujourd’hui cédule (Papier par lequel on notifie quelque chose)
  13. novembre : aujourd’hui callipédie (Art de procréer de beaux enfants)
  14. novembre : aujourd’hui godelureau (Jeune homme étourdi qui fait le joli cœur auprès des femmes)
  15. novembre : aujourd’hui fluante (Qui ne dure pas)
  16. novembre : aujourd’hui aroutinée (Qui a pris la routine d’une chose)
  17. novembre : aujourd’hui robin (Bouffon, sot, facétieux)
  18. novembre : aujourd’hui baguenaude (Ineptie, niaiserie)
  19. novembre : aujourd’hui parangonner (Comparer)
  20. novembre : aujourd’hui clabaud (Chien courant, à oreilles pendantes qui, à la chasse, aboie à tout propos. Personne qui clabaude)
  21. novembre : aujourd’hui chape-chute (Bonne aubaine due à la négligence ou au malheur d’autrui)
  22. novembre : aujourd’hui lésine (Épargne sordide, grande avarice)
  23. novembre : aujourd’hui comprenette (Intelligence)
  24. novembre : aujourd’hui croque-note (Musicien pauvre, sans talent et sans ressources)
  25. novembre : aujourd’hui rodomont (Fanfaron qui vante sa bravoure pour se faire valoir ou se faire craindre)
  26. novembre : aujourd’hui baisailler (Faire des visites ennuyeuses, inévitablement accompagnées de baisers)
  27. novembre : aujourd’hui patricotage (Intrigues, petites menées)
  28. novembre : aujourd’hui concetti (Pensées brillantes, mais que le goût n’approuve pas)
  29. novembre : aujourd’hui congru (Qui est conçu ou qui s’exprime en termes exacts et précis)
  30. novembre : aujourd’hui mâtine (Personne grossière ou désagréable)

Décembre

  1. décembre : aujourd’hui ripopée (Mélange que les cabaretiers font des différents reste de vins)
  2. décembre : aujourd’hui roger-bontemps (Personne qui vit sans aucune espèce de souci)
  3. décembre : aujourd’hui barguignage (Hésitation, lenteur à se décider)
  4. décembre : aujourd’hui perlustration (Action de parcourir vite)
  5. décembre : aujourd’hui contasserie (Petites nouvelles, ragots)
  6. décembre : aujourd’hui diantre (Juron que l’on emploie par euphémisme pour « diable »)
  7. décembre : aujourd’hui patelin (Se dit d’une personne souple, d’une douceur artificieuse)
  8. décembre : aujourd’hui entrefesson (Partie du corps située entre les deux cuisses)
  9. décembre : aujourd’hui rogue (Arrogant, avec une nuance de rudesse en plus)
  10. décembre : aujourd’hui bibeloter (S’occuper à de petits travaux sans importance)
  11. décembre : aujourd’hui pignocher (Manger négligemment et par petits morceaux)
  12. décembre : aujourd’hui craquerie (Mensonge par exagération, par gasconnade ; hâblerie)
  13. décembre : aujourd’hui encan (Vente publique à l’enchère)
  14. décembre : aujourd’hui aménité (Agrément accompagné de douceur)
  15. décembre : aujourd’hui tancer (Réprimander)
  16. décembre : aujourd’hui autrice (Féminin d’auteur)
  17. décembre : aujourd’hui roquentin (Vieillard ridicule qui veut faire le jeune homme)
  18. décembre : aujourd’hui boursiller (Se cotiser, fournir chacun une petite somme pour une dépense commune)
  19. décembre : aujourd’hui pourpenser (Méditer longuement, examiner avec attention, avec réflexion)
  20. décembre : aujourd’hui croquignole (Chiquenaude)
  21. décembre : aujourd’hui fanfreluche (Chose légère, sans consistance)
  22. décembre : aujourd’hui domesticisme (État de celui qui a perdu tout sentiment d’indépendance et se plie à toute domination)
  23. décembre : aujourd’hui rocambole (Plaisanterie usée, objet futile, sans valeur)
  24. décembre : aujourd’hui équanime (Dont l’humeur est égale)
  25. décembre : aujourd’hui sade (Agréable et gracieux)
  26. décembre : aujourd’hui brandiller (Mouvoir, agiter alternativement en sens opposés)
  27. décembre : aujourd’hui préliber (Effleurer le premier une matière)
  28. décembre : aujourd’hui datisme (Manière de parler ennuyeuse dans laquelle on entasse plusieurs synonymes pour exprimer la même chose)
  29. décembre : aujourd’hui farrago (Amas, mélange confus de choses disparates)
  30. décembre : aujourd’hui fruition (Acte de jouir de)
  31. décembre : aujourd’hui exorable (Qui se laisse fléchir par des supplications)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/8176

Haut de page