De la distinction de genre et d'orientation

C’est un vaste problème pour lequel je me questionne depuis longtemps (et qui m’est revenu à l’esprit en lisant cet article du Monde) : pourquoi des toilettes pour hommes et des toilettes pour femmes. Pourquoi seulement un endroit pour les hommes et un autre pour les femmes. Parce que voyez-vous faire cette distinction de genre en ce qui concerne l’intimité des personnes pour ces besoins somme toute bien naturels, n’est peut-être pas suffisante !

Considérez un homo, allant dans les toilettes pour hommes. N’est-il pas, symboliquement parlant, l’équivalent d’un homme que nous dirons hétéro dans les toilettes pour dames ? Idem dans l’autre sens, pour les lesbiennes. Il faudrait donc, pour satisfaire tout le monde, pas moins de quatre pièces différentes :

  1. Hommes hétéros
  2. Femmes lesbiennes
  3. Femmes hétéros
  4. Hommes homos

Mais, attendez, et les transsexuels ? Accepteront-ils d’aller dans un des quatre endroits précités ? Ne faudrait-il pas également prévoir deux pièces supplémentaires, que dis-je, quatre pièces supplémentaires car ils peuvent être transsexuels homme ou femme et avoir une orientation hétéro ou homo !

Et puis pour parfaire je dirais même qu’il faudrait quatre pièces de plus. Une pour les trans’ hommes qui ne peuvent ou veulent se déterminer et idem pour les trans’ femmes, et à chaque fois en fonction de leur orientation sexuelle.

Donc dorénavant il me paraît indispensable, pour l’égalité de tous, de mettre à la disposition de chacun douze pièces différentes !

Et puis comme je suis un gars gentil, je vous ai préparé les douze pictos idoines à poser sur les portes de chacune des pièces. À vous de retrouver le bon :

Pictos pour WC (homme, femme, homo, lesbienne, trans, …)

Non, non, ne dites pas merci (et je précise que les pictos sont sous licence WTFPL).

Ou alors une seule pièce pour tout le monde, ce serait finalement plus simple, non ?


Addendum du 5 mars 2013

Après un vif débat sur Twitter (voir ce tweet et les suivants) il apparaît que nous pourrions tout aussi bien concevoir une seule pièce, munie de cabines individuelles pourvues d’un « pipi-assis » qui conviendrait à tous les cas de figure, jusque et y compris pour la « grosse commission ». Un consensus partiel est apparu également pour convenir d’une hauteur de plafond inférieure ou égale à 1m20, ceci afin d’empêcher un usage trop… salissant ou détourné dirons-nous de ces toilettes universelles.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/8594

Haut de page