Aujourd'hui alliciante

La mer me manque. Je pourrais probablement rester longtemps, assis sur un rocher, sur un banc, à observer ses mouvements, sa musique, son fracas, sa brutalité et son alliciante manière de bouger.

Des Négresses blanches par Catherine M'Boudi et Alain Korkos

Certains textes ou certains dessins me font le même effet. Ceux-là par exemple, surtout que j’y retrouve des choses que d’autres ne voient pas car je connais leurs auteurs.

Parfois il m’arrive de rester longtemps à lire et relire un bout de code, étrangement, simplement pour tenter de m’imprégner de la façon de faire particulière. Malgré les tentatives d’harmonisation, de standardiser ce à quoi doit ressembler du code, on arrive encore, souvent, à repérer le style de celui qui l’a écrit.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/8716

Haut de page