Aujourd'hui logophile

Je ne vais pas me lancer dans une grande logorrhée digne d’un grand logophile vu que je suis plutôt du genre taiseux, surtout que nous sommes lundi, jour de reprise du boulot et que voilà. Alors des bribes seulement, parfois cryptiques.

À propos de l’apostasie, je viens de lire ceci, que je trouve très juste :

Ceci posé, le religieux appartenant, pour moi, au domaine très large du symbolique, il me semble que l’apostasie, acte codifié par l’establishment religieux auquel on veut, justement, tourner le dos, est inutile : une sorte d’oxymoron, puisqu’elle revient à s’inscrire, précisément, dans un corpus de croyances que l’on quitte.

[ source : Marie Hélène ]

J’ai mesuré, à la faveur d’un temps passé qui n’était pas arrivé depuis des décennies, l’étendue de l’occultation de mes souvenirs d’enfant pour n’en conserver que quelques fragments, étendue provoquant une presque stupéfaction quand on en constate l’ampleur. Et pourtant je me suis construit avec ce presque rien… Pas mal finalement.

Un lecteur dans le TGV

Je suis content car j’ai passé presque cinq heures sans la moindre nausée dans le TGV hier et en lisant quasiment tout le long du trajet, avec ma liseuse posée sur la tablette. L’idée de faire de longs trajets en train me rebute moins dans ces conditions et j’en viens presque à espérer le prochain pour vider un peu la grosse pile de bouquins à lire stockée dans celle-ci.

J’aime le moi de mai.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9052

Haut de page