Aujourd'hui mâche-dru

Comme un mâche-dru rabelaisien j’adore picorer ici et là quelques images, quelques historiettes, qui restent un peu dans ma tête, à la lisière de ma mémoire. Puis, au bout d’une heure ou deux, ou au bout de quelques jours, c’est selon, si elles sont encore présentes, il m’arrive de les écrire ici.

Ce motard sur une machine que j’aimerais posséder qui, après un demi-tour au rond-point devant moi, m’a rattrapé quelques centaines plus loin pour me doubler, a marqué une pause à quelques dizaines de centimètres de distance en roulant en parallèle avec moi pendant quelques secondes, puis m’a finalement doublé après m’avoir regardé bizarrement. Je l’ai retrouvé au feu suivant, l’ai observé un moment, il m’a sourit d’un air goguenard, presque dédaigneux. Je suis resté silencieux pensant à l’épilepsie du fiston, il a changé de direction. Ou de victime ? Est-ce un prédateur ou juste un motard qui ne supporte pas les scooters…

Passeport biométrique

Vendredi 19 avril, 14 heures, rendez-vous pour déposer mon dossier de renouvellement de mon passeport. Vendredi 26 avril, 12 heures 30, réception d’un SMS m’indiquant que mon passeport était disponible et que je pouvais venir le chercher. Une semaine jour pour jour, je n’aurais pu espérer plus rapide pour cette démarche. Me voilà avec huit empreintes digitales fichées, dont deux stockées sur ce document, une d’un doigt de chacune de mes mains ai-je appris au passage. Les six autres auront-elles été supprimées ?

En attendant me voilà de nouveau français en cours de validité et ma date de péremption est maintenant repoussée de dix ans.

Hier soir, pendant un très sympathique Paris-Carnet j’ai observé un homme, visiblement pas à jeun, croiser avec envie, vu les mouvements qu’il faisait avec ses bras et ses mains, une jeune demoiselle en robe légère qui venait à sa rencontre sur le passage piéton. Légère inquiétude passagère, dissipée alors que les deux étaient maintenant chacun de leur côté de la chaussée. L’énergumène continuait ses gesticulations suggestives tout en marchant comme s’il ne s’était pas rendu compte qu’elle avait disparu de son champ de vision. À moins qu’une autre, plus loin…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9072

Haut de page