Aujourd'hui camarde

Journée camarde sous le froid cinglant, j’irai marcher.

Comme un froid matin de novembre 17, le soleil pâle tranche la brume lourde et grise.

Ils s’éteignent un à un et la cloche du tram résonne au loin.

Mai a des blandices étranges et je me souviens de cours d’école anciennes.

Je parcours les icastiques nouvelles d’un œil distrait, lentement.

Ils sont légions disent-ils et pourtant misologues.

L’écho n’a rien dit ce matin, je n’ai pas encore parlé.

Mai a des alliciantes journées et je me souviens fragmenté.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9185

Haut de page