Maamouls aux noix

Je les connais depuis tout petit, alors fabriqués par ma grand-mère et une grand-tante venue du Liban et ils étaient fréquemment aux dattes et parfois aux amandes, ma préférence allant nettement aux premiers. On les appelait alors des menenas (l’orthographe n’est certainement pas la bonne mais c’est ainsi qu’on les nommait), sorte de petits gâteaux fourrés libanais[1].

Maamouls aux noix

J’avais essayé d’en faire il y a quelques années et samedi dernier j’ai retrouvé la recette que j’avais utilisée alors avec un mélange de pistache et de noix. Je vous indique la recette ici, facile à faire et plutôt rapide. Cette fois-ci je n’ai utilisé que des noix.

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 20 gâteaux, en fait j’ai eu de quoi en faire 14) :

Pour la pâte :

  • 400 g de farine
  • 200 g de beurre
  • 4 cuillères à soupe d’eau Fleur d’oranger (je préfère) ou eau de rose

Pour la farce :

  • 200 g de noix hachées grossièrement (ou 100 g de noix hachées et 100 g de pistaches hachées)
  • 100 g de sucre
  • 2 cuillères à soupe d’eau de fleur oranger

Préparation de la recette :

  • Préparer la pâte : sabler du bout des doigts la farine + beurre ramolli, ajouter en une seule fois le parfum. Former rapidement une boule. Ne pas trop travailler la pâte. Placer la pâte au réfrigérateur pendant 30 mn environ.
  • Préparer la farce.
  • Former des boules de pâtes et faire un petit gros creux dans lequel on glisse un peu beaucoup (c’est meilleur) de farce.[2]
  • Recouvrir le creux et aplatir un peu le gâteau (personnellement je préfère les garder bien ronds).
  • Disposer les gâteaux sur une plaque beurrées ou papier sulfurisé et mettre au four à 180°C - Th 6 - pendant 18-20 mn (18 minutes ont suffit).
  • Les gâteaux doivent à peine colorer, les saupoudrer de sucre glace dès la sortie du four.

Attendre qu’ils refroidissent avant de les dévorer. Mais je vous conseille fortement d’attendre 24 heures avant de les manger, ils seront bien meilleurs une fois légèrement rassis !

Notes

[1] Je viens de découvrir que le nom égyptien pour le maamoul est menena, ma grand-mère venant d’Égypte, ceci expliquant cela.

[2] En fait je me suis aidé du rouleau à pâtisserie pour étaler un peu la boule de pâte, mais en la déposant sur le rouleau et en me servant de la paume de la main pour l’étaler et non pas sur le plan de travail. Ça permet de conserver une forme arrondie, plus facile à remplir ensuite une fois décollée du rouleau (seule étape un peu délicate ne voulant pas le fariner).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9402

Haut de page