Aujourd'hui casement

J’aurais du faire ça moi-même, dans mon casement, plutôt que de la confier à ce teinturier-pressing. Début juillet je l’avais prévenu que cette veste devait être nettoyée avec précaution, qu’elle était en Gore-Tex. La dame m’a répondu qu’elle avait l’habitude, qu’elle enlèverait les coques de protection, dorsale et autre, etc.

Veste moto en Gore Tex passée dans les mains du pressing

Rassuré je suis reparti après avoir réglé les 38€ demandés afin de faire disparaître les traces de 9 mois de pollution urbaine. De gris perle, la veste était devenue grise sale foncée, genre très sale.

Quinze jours plus tard je suis allé la rechercher et l’ai remisée dans le placard en attendant le premier jour de pluie qui s’annoncerait. Aujourd’hui donc, avec cette belle et rafraichissante grosse pluie d’orage.

Vous vous doutez de la suite, j’en suis sûr, et je vous écris en train de sécher doucement devant mon clavier. La veste est bousillée, plus du tout imperméable comme le promettait la brochure commerciale. C’est dommage parce qu’elle était parfaite pour le temps de pluie et l’hiver, chaude et réellement étanche — je n’ai pas mis un seul pull de tout l’hiver dessous, y compris avec des températures proches de zéro.

Je me suis arrêté ce matin au pressing et après avoir patienté presque dix minutes, un homme se présentant comme remplaçant m’a demandé ce que je voulais. Je lui ai expliqué les raisons de mon agacement et il n’a pu me rétorquer que les patrons étaient partis en vacances et qu’il fallait que je repasse à la fin du mois, en ajoutant qu’il espérait pour moi qu’il ferait beau d’ici là (sic).

Évidemment je n’ai plus le ticket de dépôt puisque je l’ai donné pour récupérer ma veste, ce qui fait qu’à ce jour, je n’ai que ma bonne foi et un ticket de caisse quasi illisible depuis ce matin — j’avais pris la précaution de mettre mon porte-monnaie où il était rangé dans ma veste à l’abri de la pluie — à opposer à un éventuel déni de leur part lorsque j’y retournerai début septembre.

En attendant me voilà fort marri et bientôt délesté de 450€ sonnants et trébuchants.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9625

Haut de page