Aujourd'hui paltoquet

Contrairement aux coïons d’hier, je connais quelques paltoquets, bien malgré moi d’ailleurs, la vie fournissant paradoxalement plus d’occasions de rencontrer des énergumènes de cette espèce que le contraire.

Cimetière de bateaux sur l'Odet

Le premier qui me vient en tête — n’espérez pas que je cite des noms ici — avait pour habitude de s’attribuer sans vergogne le travail d’autrui. Une espèce très répandue si j’en crois les témoignages que j’ai pu recueillir ici et là.

Quant au deuxième, j’aurais bien en tête quelques stages de management à lui conseiller, mais je pense que ce serait peine perdue tellement la conviction d’avoir toujours raison le rend imperméable à toute évolution, voire révolution dans sa façon de diriger ses gens.

Le troisième, quant à lui, ou plutôt la troisième … Je me demande tout d’un coup quelle est le féminin de paltoquet, parce que paltoquette n’existe pas, même dans un vieux dictionnaire, ce qui veut peut-être dire que cet adjectif est inapplicable à la gent féminine — le premier qui me sort le mauvais jeu de mot « Gilette » prend deux baffes dans sa face —, la langue française n’est pas si riche que ça finalement.

La troisième donc, capricieuse comme je n’en ai que rarement croisé dans ma vie, … Ah tiens, j’avais oublié celle-ci, la quatrième, sournoise et fourbe — finalement je me suis trompé, la langue française à quelques qualificatifs qui s’accordent parfaitement au féminin — est capable de tous les coups bas et d’ailleurs je pense que paltoquet est beaucoup trop léger comme adjectif.

Etc.

Il y a matière à écrire, probablement, et il suffirait que je leur trouve à chacun un sobriquet — j’en ai déjà un en tête pour la quatrième — pour rédiger le premier épisode…

PS : La photo du cimetière de bateaux sur l’Odet qui illustre ce billet n’a rien à voir avec son contenu, quoi que… j’en logerais bien quelques uns ici, plutôt qu’ailleurs !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9718

Haut de page