Aujourd'hui boursiller

Se mettre à plusieurs et boursiller à sa façon à la construction de ce qui forge la toile tous les jours. Karl Dubost a publié un billet le 8 décembre dernier et qu’il a mis à jour hier dans lequel il explique le fonctionnement du protocole WebMention et j’ai relevé une phrase qui me pose problème (l’emphase est de mon fait) :

Étapes successives d’interaction pour WebMention

1. Un lien est réalisé d’un billet sur le serveur example.com vers la page article du serveur example.org.
2. Un outil permet d’envoyer un HTTP POST vers le serveur example.org avec l’information du lien.
3. example.org vérifie que le lien fait bien partie de sa liste de domaines autorisés whitelist.
4. example.org réalise un HTTP GET pour vérifier que le lien est bien présent dans le contenu.
5. example.org peut éventuellement modifier la page article pour insérer un lien vers le billet initial.

C’est l’item numéro 4 sur lequel j’ai tiqué, parce qu’il impose que le lien demandeur soit celui d’un contenu comportant un lien vers le lien demandé.

La contrainte est très forte je trouve, parce qu’elle imposerait presque de connaître à l’avance les liens d’interaction possibles, y compris futurs (je force le trait à dessein). Or, au gré de ma sérendipité sur le Net je pourrais très bien tomber sur une contribution qui apporte de la valeur à ce que j’aurais publié et vouloir le lier avec le système WebMention.

Comment faire, sans être tenu de rajouter, un nouveau paragraphe, une phrase ou une ligne sur une liste de lien dans le billet, a posteriori, puisque ce nouveau lien doit être cité dans mon contenu ? Ce ne serait pas toujours pertinent je pense.

À mon sens, nous ne devrions pas être forcés de modifier son propre contenu pour le lier ainsi vers l’extérieur. C’est aussi la raison pour laquelle le filtre antispam « Fair trackbacks » — ce filtre ajoute exactement la même contrainte, le lien ciblé doit être présent dans le contenu ciblant — n’est pas actif chez moi et que je n’impose donc pas à celui qui voudrait créer du lien entre chez lui et ici d’inclure les liens ciblés dans ses propres contenus.

Je parlais déjà, il y a quelques jours, dans ce billet, de l’appauvrissement induit par la disparition des interactions entre blogs, soit parce qu’ils sont simplement impossibles sur place, soit parce que vouloir en faire devient de plus en plus contraignant. Une idée majeure de ce qui a conduit à forger le web était la notion d’hyperlien. Pourquoi réduire à ce point son périmètre ?

Nous sommes en train de nous isoler à nouveau, après une formidable époque d’échanges et de rencontres ; je trouve ça vraiment dommage.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/10213

Haut de page