Aujourd'hui pourpenser

Ça fait quelques jours déjà que je pourpense l’écosystème des commentaires, rétroliens et systèmes de notification disponibles (ou pas d’ailleurs) sur nos blogs, quel que soit l’application ou outil utilisé pour le publier.

Le piège à cauchemar sur le bunker de la plage de Tronoën

Hier, en publiant mon deuxième billet à ce propos, toujours en réaction à ce que j’avais pu lire ici et là, je ne pensais pas déclencher une discussion à bâton rompu entre quelques uns de mes interlocuteurs ici et ailleurs (Twitter principalement).

Karl Dubost, par exemple, a entrepris de faire une sorte d’état des lieux en prenant le temps de fouiller dans ses archives et d’en extraire des propos qu’il avait tenu ailleurs il y a quelques années. C’est très intéressant de voir qu’il a ressorti de vieux commentaires publiés sur son blog, fonctionnalité qui a disparue aujourd’hui chez lui. C’est pour moi une démonstration de l’intérêt de conserver en lien fort[1] entre la publication et les contributions des lecteurs et autres blogueurs.

Ce qu’il est en train de développer dans cet article restera dans mon collimateur, le temps qu’il le termine, c’est passionnant.

Éric Daspet, de son côté et quasiment simultanément publiait un article démontrant qu’à son avis le nouveau système WebMention, destiné (il me semble) à supplanter les pingbacks ne relevait pas du même objectif que les trackbacks (ou rétroliens en français). Je suis assez d’accord avec son analyse à ce sujet. Changer de protocole (pingback vers WebMention) revient au même (quasiment) que de passer de RSS à Atom pour suivre des flux de publication. La méthode de notification change, le résultat reste le même.

Personnellement, et je l’ai déjà dit ici et ailleurs, les commentaires et publications externes liées via rétroliens essentiellement participent de la richesse de l’éco-système des blogs et ce qui en fait un de ses principaux intérêts (au delà de celui implicite du contenu publié). Commenter est aisé, généralement. Publier une réponse sur son blog ou reprendre une analyse permet de développer une sorte de seconde branche qu’il est utile de rattacher à ce qui l’a initié. Les deux sont complémentaires et je pense que la technique utilisée pour les relier n’a pas d’importance, du moment qu’elle est rémanente et robuste.

Le Web a été pensé et conçu ainsi, du contenu lié à d’autres contenus formant une sorte de toile d’araignée. À plus modeste niveau, un billet, ses commentaires et les rétroliens/pingbacks/WebMention/… liant d’autres billets et commentaires forment aussi de petits réseaux qu’on peut parcourir aujourd’hui et j’espère demain (tant qu’ils ne rouillent pas trop[2]).

Pour en revenir à des préoccupations plus pragmatiques, je pense à Dotclear et son développement, je ne crois pas qu’ajouter la fonction WebMention change quoi que ce soit à la façon dont les liens se distendent. On l’intègrera si une demande en ce sens se fait insistante, mais ce n’est pas vraiment une priorité, pour l’instant.

Je l’ai déjà mentionné ici, je vais avoir du mal, sans passer par un réseau annexe (Twitter, mail, IRC, …), à signaler ce billet à ceux que j’ai cité. Ce lien ne fera pas partie de ce qui compose ce billet et ses ramifications, c’est à dire que dans quelques temps, si le moyen utilisé pour les notifier a disparu, ils auront aussi du mal à retrouver cette source qui cite leurs publications. Je n’aurai pas non plus l’historique de ces notifications associé à ma publication (c’est en tout cas archivé avec Dotclear, et probablement avec d’autres systèmes).

J’aurais surement l’occasion de revenir sur tout ceci, ma réflexion a encore besoin d’être nourrie de ce que d’autres auront envie de dire (et publier) à ce sujet.

Il est temps pour moi d’aller profiter des prochaines heures pour me balader et aller respirer les embruns avant de revenir à Paname…

Notes

[1] J’entends par fort un lien qui ne repose pas sur un système ou réseau différent de celui utilisé pour publier l’article original, ici le Web.

[2] Clin d’œil à une récente présentation à laquelle j’ai assisté pendant le dernier Paris-Web.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/10214

Haut de page